Le festival culinaire Omnivore revient en mars 2018

Le festival culinaire Omnivore revient du 4 au 6 mars 2018, à la Maison de la Mutualité, au 24 Rue Saint-Victor, dans le 5e arrondissement de Paris.

Festival Omnivore Omnivore
Festival Omnivore

Omnivore World Tour à Paris pour souffler ses 15 bougies

Le festival Omnivore a eu des débuts timides en octobre 2003, avec un magazine de 12 pages. Il s’agit d’un festival culinaire où chefs internationaux et résidents se côtoient pour partager et échanger les cultures. Depuis 2012, il a voyagé à travers le monde, pour ne citer que Marseille, New York, Sydney, Shanghai ou Londres, avec 60 000 festivaliers qui y ont participé.

Pour célébrer en beauté son 15e anniversaire, l’événement attend 10 000 visiteurs. Il est aussi prêt à accueillir ses 130 invités en fanfare. Cette année, le tarif est de 39 € par jour ou 99 € pour un pass de 3 jours.

La scène cocktail revient

La scène cocktail intègre pour la cinquième fois le festival avec 78 barmen et distilleurs artisanaux. Cette année, il y aura entre autres Thanos Prunarus de Baba au Rum à Athènes, Flavio Angioliloo de Mag Café à Milan, ou encore Marc Alvarez d’ElBarri Group à Barcelone. Des noms français y apposeront également leur signature, pour ne citer que Margot Lecarpentier et Schmitt de Combat à Paris, ou encore Gaël Geffroy du Point Rouge à Bordeaux.

Tous les midis, des ateliers masterclass seront dirigés par Alain Millat et Monin. 

La Flandre à l’honneur

Des têtes marquantes de la gastronomie flamande seront invitées au festival, entre autres les frères Folmer, le pâtissier Sander Goossens ou Frederic Van Tricht.

Il y aura également la scène sucrée, la scène artisan et la scène salée qui verront la participation des acteurs pâtissiers et des artisans culinaires.Florent Layden (auberge du Vermont), Vivien Durand (Prince Noir – Bordeaux),  Sébastien Bras, Alexandre Mazzia (AM – Marseille) et Alexandre Gauthier (La Grenouillère) animeront la scène salée.
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire