Le cronut

Histoire de ne pas être à la traîne niveau tendance, nous avons enfin consenti à parler du cronut, cette pâtisserie-viennoiserie qui a fait le buzz sur le Net et dans la vie réelle (surtout sur le continent nord américain) pendant quelques mois.

Ardoise de menu annonçant le cronut
Ardoise de menu annonçant le cronut

Le plus célèbre des recettes hybrides

Depuis, on doit l’avouer, c’est assez calme bien que le cronut continue de faire des adeptes et des déclinaisons. Le cronut est une recette hybride dans laquelle on trouve un peu de croissant (cro -) et un peu de donut (-nut). Dans la foulée, on dira qu’elle est métissée, bi-culturelle, le croissant étant typiquement français et le donut, un produit-signature de l’american backery.

Concrètement, comment se présente le cronut ?

L’influence du croissant se retrouve dans l’utilisation d’une pâte feuilletée. Quant au donut, sa « tâche » consiste à prêter son allure au cronut. Ce dernier affiche donc une forme d’un énorme anneau. Quant à la cuisson, elle est réalisée avec de l’huile de pépin de raison. La pâte feuilletée en anneau y est plongée afin d’y être frite. Après l’y avoir retirée, on la baigne à sec dans du sucre d’érable. Et on finalise par un glaçage. On notera, pour vous mettre l’eau à la bouche, que le cœur du cronut laisse échapper une onctueuse crème rappelant un peu une confiture. Que ce soit clair : cette recette-ci est extrêmement simplifiée, étant donné que le créateur est peu bavard sur cette question. D’ailleurs, il n’a pas manqué de breveté le nom.

Et en parlant de créateur

Celui du cronut se nomme Dominique Ansel, un pâtissier français propriétaire de la boulangerie-pâtisserie éponyme située à Manhattan (New York). Dominique Ansel a accouché du cronut au mois de mai. Depuis, les New-Yorkais se bousculent devant son établissement pour avoir leur part de cronut.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire