Le créateur de la pizza à l'ananas s'est éteint

Même si vous n’êtes pas très fan de ces dés d’ananas dispersés entre le jambon, les tomates et la mozzarella dans la pizza hawaïenne, beaucoup les apprécient. Cette pizza a même fait le tour du monde. A l’origine de l’ananas dans les pizzas, un nom inconnu pour beaucoup : Sam Panopoulos qui nous a quittés pour un monde meilleur à l’âge de 83 ans le 8 juin dernier. Ses funérailles se sont déroulées à London, dans l’Ontario, le lundi 12 juin dernier.

Pizza à l'ananas Pixabay
Pizza à l'ananas

La pizza hawaïenne, une expérience réussie

Sam Panopoulos est un cuisinier canadien d’origine grecque. Seulement, il ne reste pas derrière les fourneaux, car c’est aussi un grand homme d’affaires qui dirige avec son frère plusieurs restaurants. C’est grâce à lui que la pizza hawaïenne est devenue un grand classique. Si on remonte l’histoire, c’est dans les années 60 que naît par hasard cette fameuse pizza avec des ananas. Lorsque Sam Panopoulos débute dans le métier, il n’hésite pas à faire des expérimentations. C’était justement pour s’amuser qu’il a mis des dés d’ananas sur une pizza. Cette pizza sucrée salée a aussitôt retenu l’attention de ses clients par son originalité. Très vite, elle traverse les frontières canadiennes.

Une pizza qui reste au centre des discussions

Même cette pizza fait aujourd’hui de nombreux adeptes, ce n’est pas le cas de tout le monde si l’on ne cite que le président islandais qui n’est pas du tout fan et qui l’a bien fait savoir au début de cette année même. Si ça ne tenait qu’à lui, la vente d’une telle pizza serait interdite. Pour Sam Panopoulos, cette fraîcheur qu’apporte l’ananas devrait émerveiller les papilles. Le Premier ministre canadien, lui, témoigne son soutien avec le hashtag #Teampineapple sur Twitter.      
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire