Le charbon actif, nouvel ingrédient tendance en cuisine

Utilisé surtout en tant que remède naturel, le charbon actif fait évoluer la tendance culinaire et devient l’ingrédient phare de l’alimentation saine, pour des repas plus digestes.

Charbon actif en cuisine Pixabay
Charbon actif en cuisine

Le charbon actif et ses multiples vertus

Ingrédient datant déjà de nombreux siècles, le charbon actif révolutionne le monde de l’alimentation saine. Il ne s’agit pas du charbon utilisé pour le barbecue, mais d’un or noir, adopté par nos arrière-arrière-grand-mères pour alléger les repas d’antan. Il est fabriqué avec du bois tendre (sole, tilleul, peuplier ou coques de noix de coco) traité entre 600 et 900 °C sans oxygène. Ensuite, il est réchauffé avec de l’air et de l’eau pour avoir des aspérités. Ces dernières attirent les mauvaises bactéries et les toxines de la sphère digestive.
 
Il transite dans le corps et profite de son voyage pour amener toutes les toxines en sortant. En cuisine, il se décline en poudre pour s’incorporer à toutes les préparations et se diluer dans toutes sortes de liquides, sucrés ou salés. Il donne aussi une coloration noire à certains plats.

Le charbon actif s’intègre

Débarquant en force dans nos cuisines, le charbon actif ou Charcoal s’incruste dans les cocktails détox, les gaufres, les smoothies, les glaces, les pâtes à pain et les burgers. Grâce à cet élément magique, les préparations caloriques seront plus faciles à digérer. Une dose de 5 à 10 g par jour pour les adultes, et 2 à 5 g pour les enfants permettra  d’absorber les gaz et de réduire les ballonnements.

Les brûlures d’estomac ne sont plus qu’un mauvais souvenir pour notre organisme si nous arrivons à l’adopter au quotidien. Christophe Adam, le nouveau chef propriétaire du Dépôt Légal, sis à Paris, à côté du Palais Royal, se fera un plaisir de vous servir son Big Black Saumon, fait avec un bun au charbon naturel, garni de chèvre frais, de saumon fumé et d’oignons rouges.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire