La viande synthétique en plein essor

Après Ducks Eatery, voilà Bell Food qui investit à fond dans la production de viande synthétique, censé apporter une solution pérenne à de nombreux enjeux, autant environnementaux qu’éthiques.

Steak Pixabay
Steak

Un investissement audacieux

Bell Food est un groupe suisse qui évolue dans la transformation de viande. Cette entreprise se lance un défi en investissant la somme de deux millions d’euros auprès de Mosa Meat, start-up leader dans l’industrie de production de viande à base de cellules animales fondée en 2013. Le projet initial a été financé par Sergery Brin, cofondateur de Google avec un coût de 290 000€. Avec ce nouveau soutien, et celui d’autres entreprises dont le montant s’élève au total à 7,5 millions d’Euro, cette société néerlandaise a les moyens d’étendre ses travaux de recherche encore 3 ans de plus pour améliorer ses produits alternatifs.

Mosa Meat, un pionnier mondial de la viande artificielle

La première viande de culture de Mosa Meat a été servie en 2013, sous la forme d’un steak de 150 grammes destiné au burger. La texture et le goût de la viande réelle et de la viande synthétique sont identiques. La différence est indéchiffrable à l’œil nu. Seulement, la viande artificielle ne contient aucune chair animale.

Un projet ambitieux

Bell Food, en soutenant cette initiative écoresponsable de production de viande in vitro, espère en tirer profit à la fin de l’expérience. La société ambitionne de pouvoir mettre ce produit dans les rayons d’ici 2021 à un prix compétitif, et d’anticiper la hausse de la demande des consommateurs jusqu’en 2050. D’autre part, avec cette piste écologique, il contribue à la réduction de l’émission de gaz à effet de serre de 80%.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire