La pizza portefeuille, nouveau concept food à tester à Paris

En réalité, ce n'est pas vraiment nouveau puisque la pizza portefeuille, aussi appelée portafoglio, existait déjà dans les rues de Naples avant les années 40. La pizza se mangeait telle quelle à l'époque. Aujourd'hui, Julien Serri remet ce plat au goût du jour dans son nouvel établissement Magnà à Paris 9, au 48 Rue Notre Dame de Lorette. Un petit tour s'impose…

Portafoglio T'AR'TUFA Magnà
Portafoglio T'AR'TUFA

La pizza portefeuille, de quoi s'agit-il réellement ?  

La pizza a portafoglio est bel et bien une pizza, mais dans une forme différente de celle qu'on a l'habitude de commander à la pizzeria du coin. La pizza est pliée en quatre sur elle-même, affichant au final la forme d'un portefeuille, donc la plus compacte possible. L'intérêt ? Tout simplement pour pouvoir déguster la pizza en se baladant dans les rues, dans la voiture, partout… Le plat est donc facile à emporter et on a moins de chance de se salir.  

Le Magnà, un concept inédit à Paris  

Le Magnà, c'est le nom du nouveau restaurant à ne surtout pas manquer à Paris, que l'on soit amateur de pizza ou simple curieux. À l'origine de cette idée, le chef Julien Serri déjà engagé dans l'association Slow Food et présent au festival #Bon 2018 à Villejuif.  

La pizza portefeuille, le plat phare de l'établissement, vous projette directement dans les ruelles napolitaines. L'atmosphère y est conviviale et les plats sont préparés directement devant les clients derrière le comptoir. Un spectacle à part entière qui présage une expérience culinaire exceptionnelle.  

Dans la carte, on retrouve des recettes classiques et d'autres créatives. La traditionnelle Margherita est bien sûr au rendez-vous. Outre les pizzas, la majorité des plats et produits sont italiens et choisis avec soin : la Stracciatella (dessert napolitain), des boissons artisanales italiennes, des tomates napolitaines AOP pour la préparation des spécialités, etc. Bref, un nouveau spot street-food à découvrir !
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire