La gastronomie franco-japonaise à Paris

Adeptes du mariage de saveurs et de la cuisine hybride ? Le restaurant Kei situé en plein cœur de Paris est une adresse à retenir. Ambiance chic et cuisine franco-japonaise sont au rendez-vous pour faire voyager les papilles du mardi au samedi, à l’heure du déjeuner et du dîner.

Spécialité Restaurant Kei Restaurant Kei / Facebook
Spécialité Restaurant Kei

À la découverte d’une cuisine hybride

Originaire du Japon, le Chef Kei Kobayashi qui a élu domicile dans la capitale française innove dans sa carte. Excellent cuisinier, il a importé du Japon des recettes orientales aux saveurs délicates et parfumées, pour les marier à la gastronomie française. Les touches japonaises qu’il a retenues résident dans le naturel, la précision et l’harmonie des couleurs, ainsi que la subtilité des goûts. Riche de son expérience dans la gastronomie française, il cherche toujours à équilibrer les saveurs et les textures. De ces cultures culinaires, et grâce à sa créativité et son imagination débordante, il propose aux consommateurs une large palette de créations subtiles, dressées avec goût et esthétisme.

 Des plats uniques et originaux

Le nom des plats reflète largement le mariage audacieux des deux cultures. L’Huître Perle blanche pochée est la plus prisée des entrées. Il s’agit d’une huître blanche charnue de très bonne qualité, provenant de l’Irlande. Une crème de raifort relève le goût, avec les feuilles de laitue de mer craquantes. À la carte des plats, le homard bleu rôti, homardine romaine et origan est l’une des spécialités du chef.

 Au dessert, le vacherin aux agrumes et au basilic est une alliance du parfait au citron, du sorbet au basilic, du kumquat confit et de la crème chantilly à la clémentine. Un délicieux coulis de mandarine basilic complète ce dessert gourmand.      
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Laisser un commentaire