La cuisine orientale en 5 destinations culinaires

En plus d’être parfumée et colorée, la cuisine orientale fait l’objet de tous les superlatifs, aussi bien au niveau des saveurs que des valeurs nutritionnelles. Résultant de différentes cultures et des chocs culturels dans les pays arabes, elle promet de véritables moments de convivialité. Pour mieux connaître cette cuisine riche et exceptionnelle, voici 5 destinations culinaires qui ont chacune leurs spécialités.

Cuisine orientale Pixabay
Cuisine orientale

La cuisine tunisienne  

La gastronomie de la Tunisie figure parmi les références incontournables en matière de cuisine orientale. Elle résulte des différentes cultures arabes, italiennes, berbères et juives qui se sont mélangées et succédé en Tunisie. Les produits locaux tels que la viande de bœuf et de mouton, le poisson, le blé ainsi que l’olive occupent une place de choix. Elle se distingue des autres cuisines des pays du Maghreb par l’utilisation des épices et des herbes aromatiques. Le couscous est depuis toujours considéré comme la spécialité culinaire par excellence. Viennent ensuite le tajine tunisien, les bricks, le kefteji, et la mloukhia.    

La cuisine marocaine  

La cuisine marocaine met un accent aussi bien sur le goût et les saveurs que sur la présentation, pour le plaisir des yeux. À l’instar de la cuisine tunisienne, elle est également issue de la cuisine berbère, mais avec des influences juives, arabes, asiatiques et celles de la cuisine d’Afrique subsaharienne. Les épices et les condiments jouent un rôle essentiel dans la préparation des plats marocains. Elle est également riche en pâtisseries qui sont couramment préparées à base d’amandes et de miel. Les tajines marocains, la pastilla, la soupe harira, le thé à la menthe et bien évidemment le couscous préparé selon les méthodes traditionnelles figurent parmi les recettes emblématiques du pays.    

La cuisine algérienne  

Tout comme ses voisines, la gastronomie algérienne utilise également des épices, comme les graines de nigelle, le cumin, le curcuma, le paprika ainsi que les mélanges, tels que le ras-el-hanout et le zahtardans la préparation de ses plats emblématiques. Il en est de même pour les herbes aromatiques pour rehausser les saveurs. Le couscous est ici encore un plat phare. Il se décline d’ailleurs dans une infinité de variétés. La rechta algéroise, la chakchouka, le méchoui ou la chorba sont quelques-uns des incontournables de cette cuisine orientale.  

La cuisine du Moyen-Orient  

Aujourd’hui, il est impossible de parler de cuisine orientale sans évoquer celle des pays du Moyen-Orient, comme la Turquie, le Liban ou l’Iran. Servis avec du pain, la purée d’aubergine au sésame, la purée de sésame tahina, le fromage blanc à l’ail et à l’huile et le houmous sont les plats d’entrée les plus populaires. À ceux-là s’ajoutent d’autres plats courants, tels que le boulghour en taboulé, les boulettes de purée de pois chiche appelé falafels, les keftas et les kebabs, sans oublier les baklawas aux amandes et les namoras dans la catégorie des pâtisseries.  

La cuisine des pays de la péninsule arabique  

À l’origine, les bouillies de légumineuses et de céréales, les galettes de pain, les ragoûts de viande ainsi que les laitages et les dattes séchées étaient la nourriture de base des pays de cette région du monde. Côté épices et condiments, le cumin et le sésame agrémentaient déjà les plats. Aujourd’hui, le pain occupe une place importante dans cette cuisine. Tel est le cas du khub qui se présente comme une galette de pain mou, et le mullawa à la forme d’une crêpe. Cette cuisine n’a pas de spécialité en particulier, mais les habitants consomment couramment de la soupe de pois chiche, de légumes ou de lentilles avec de la galette de pain. Les pâtisseries sont, quant à elle, garnies de pistache, de pâte de dattes ou d’amandes. Certaines sont même parfumées à l’eau de rose ou de fleur d’oranger.        
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire