La cuisine argentine : spécificités et spécialités

L’identité culinaire de l’Argentine est un savant mélange des cultures méditerranéenne et autochtone. Ce qui est sûr, c’est que les Argentins aiment manger. Que ce soit dans de simples cantines, des restaurants ou des établissements gastronomiques modestes, les cuistots ne lésinent pas sur la quantité.

Cuisine argentine Pixabay
Cuisine argentine

Toujours et encore de la viande  

La viande est indissociable de la cuisine argentine. D’ailleurs, la plupart des plats salés contiennent cet ingrédient. Une part bien épaisse et juteuse ou une tranche tendre de bœuf, de porc, d’agneau, de mouton, ou encore de chevreau… il y en a pour tous les goûts. À la différence de l’Europe, le morceau de viande servi est largement plus gros et peut même atteindre les 500 g. De quoi combler les plus carnivores ! Mais s’il y a bien une chose à ne pas oublier lorsque vous passez votre commande, c’est de préciser la cuisson de votre viande. Effectivement, nos amis Argentins les préparent généralement à point, voire très cuite.  

Légumes, poissons… qu’en est-il ?  

Il faut le dire, les légumes ne sont pas les meilleurs amis des Argentins. Dans la plupart des restaurants locaux, la viande vous sera servie avec peu de légumes ou même sans. Si vous souhaitez en supplément quelques végétaux croquants, il faudra en commander.  Quant au poisson, il est peu consommé et est plutôt cher dans ce pays. Toutefois, vous pouvez dénicher de très bons plats faits de truite, de saumon, ou même d’araignée de mer. Ces produits sont cuisinés dans de la sauce en abondance. Pour ceux qui n’en raffolent pas, le poisson à la parilla est une alternative.  

Le barbecue argentin  

Également typique de la cuisine argentine, le fameux « asado » est à tester absolument. Tout type de viande s’y mange de la tête aux pieds ! Du steak, de la bavette, de l’entrecôte, des abats et bien d’autres encore peuvent se retrouver sur le grill. La bonne viande cuit petit à petit à la braise durant 3 ou 4 heures pour en préserver les saveurs. Les Argentins usent de plusieurs techniques de cuisson : sous la terre, au grill, au piquet, à la croix ou au disque.        

Les incontournables  

La spécialité salée la plus connue en Argentine est assurément la Milanesa. Composé d’une belle viande de poulet ou de porc panée, ce plat est accompagné de pommes de terre frites. Parfois, une omelette et un coulis de tomate sont rajoutés sur le dessus. Impossible également de parler de la cuisine argentine sans évoquer les empanadas, petits chaussons farcis à la viande, au jambon ou au fromage, ou encore le Choripán, un sandwich fourré de saucisse au porc et de sauce pimentée. Au rayon des spécialités sucrées, nous avons le fameux dulce de leche ou confiture de lait. Tartinée sur du pain ou prise en accompagnement au dessert,  la dulce de leche est très populaire.  Encore un incontournable des spécialités argentines : le maté. Cette infusion traditionnelle est sirotée avec une paille métallique tout au long de la journée.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire