La "cruisine", ses avantages et ses inconvénients

La « cruisine » est une nouvelle tendance alimentaire originaire des États-Unis, et qui fait peu à peu son entrée en France. Retour aux sources ou une manière d’apprécier les saveurs et les nutriments des aliments du quotidien, on vous dévoile toutes ses facettes…

Cruisine Pixabay
Cruisine

La cruisine, c’est quoi exactement ?  

Également connue sous l’appellation de raw food, alimentation vivante ou crudivorisme, la cruisine entre aujourd’hui dans le cercle très select des modes alimentaires comme le sans gluten, le sans sucre ou le sans lactose. Comme son nom l’indique, elle consiste tout simplement à consommer crus des aliments d’origine végétale, comme les fruits, les légumes, les graines, les noix ou les légumineuses germées. Exit donc la cuisson ! Il faut tout de même savoir que la cruisine exclut les produits d’origine animale, comme la viande, le beurre, le miel ou les œufs. Donc un concept très vegan.  

Le matériel indispensable  

Dans le monde de la cruisine, les casseroles, les poêles et les différents types de cuiseurs utilisés au quotidien cèdent la place à des appareils électroménagers plus basiques comme l’économe, la mandoline, le blender ou les feuilles en silicone. Les grands adeptes de ce mode de consommation utilisent de plus en plus le déshydrateur, une sorte de four qui permet de dessécher facilement certains aliments. Les modes de préparation des aliments se focalisent donc autour du mixage, du hachage, de la fermentation ou de la déshydratation. La cuisson est donc entièrement bannie, notamment lorsqu’elle excède les 42 °C, température à laquelle les enzymes commencent à se détériorer.  

Une haute valeur nutritive  

Profiter pleinement des nutriments présents dans chaque aliment est l’un des grands avantages de la cruisine, car ces derniers sont tout simplement préservés de toute forme de dénaturation thermique. Les aliments crus participent également à l’ensemencement régulier du tube digestif, grâce à des micro-organismes sensibles à la chaleur comme les probiotiques qui assurent l’équilibre et l’entretien de la flore intestinale.  

Quels risques ?  

Contrairement à ce que l’on pense, la cruisine  est un mode d’alimentation assez complexe. Mal maîtrisée, elle peut générer un déséquilibre alimentaire. Du fait de la consommation de certains aliments à leur état brut, elle peut être relativement difficile à digérer. Les aliments crus consommés de manière excessive peuvent en effet irriter les muqueuses intestinales et créer des ballonnements. Elle ne convient donc pas aux personnes qui présentent un intestin fragile. Il ne faut pas non plus oublier les risques de carences. Suite à un faible apport en calories, les aliments consommés crus favorisent la perte poids suivie d’une série de séquelles comme la frilosité, l’hypotension, l’engelure ou la déminéralisation.  

Quelques recettes crues 

- Une crème chantilly au coco : fouettez le lait de coco préalablement placé au réfrigérateur pendant une nuit pendant 2 minutes. Ajoutez-y une cuillère à soupe de sucre de fleur de coco et une pointe de couteau de graines de vanille. Fouettez pendant une minute supplémentaire et votre « chantilly » est prête.  

- Une mayonnaise végane : mixez délicatement 60 g de noix de cajou préalablement trempées pendant 2 h avec 60 ml d’eau, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, une cuillère à soupe de jus de citron, du sel et du poivre.
     
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire