La Cité de la Gastronomie de Dijon

La ville de Dijon a confié au groupe Eiffage la construction intégrale de la Cité internationale de la gastronomie, qui sera inaugurée en 2018.

Plan de la Cité de la Gastronomie Ville de Dijon
Plan de la Cité de la Gastronomie

Centre gastronomique et culturel

La Cité internationale de la gastronomie de Dijon prendra forme à la place de l’ancien hôpital général. Elle s’étendra sur une superficie de 6,5 hectares. Le site comprendra la Cité ainsi que d’un écoquartier constitué de 640 résidences. La Cité, qui s’organisera sur environ 20 000 mètres carrés, regroupe 3 pôles : culture et formation (musée vivant de la gastronomie, école hôtelière et restaurant, école de sommellerie…), commerces et artisanat (vinothèque, aire de pique-nique urbain…), pôle hôtelier (hôtel 4 étoiles de 90 chambre, spa-vinothérapie…). Un multiplexe cinéma abritant une dizaine de salles est aussi prévu. Les édifices originels de l’ancien hôpital seront restaurés et des bâtiments modernes seront bâtis dans la partie nord du complexe. La chapelle de l’hôpital sera transformée en espace destiné à faire connaître les climats sous lesquels évolue le fameux vignoble bourguignon, lequel devrait vraisemblablement intégrer la liste du patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO vers mi-2015.

Dijon et les vins

D’après Alain Millot, maire de Dijon, la Cité de la gastronomie de la ville est la plus étoffée des quatre cités qui existeront en France (les trois autres seront construits à Lyon, Rungis et Tours). La Cité mettra en avant les spécificités du « repas gastronomique des Français », inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010, avec une spécialisation sur les vins étant donné que Dijon est au coeur d’un territoire viticol dont la renommée est internationale. Dijon est ainsi reconnu pour être une ville où le « bien manger » et le « bien boire » forment un tandem convaincant. Au passage, on retiendra que Dijon abrite 5 restaurants étoilés.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire