La Bellezza à Lille crée des files d'attente monstres

Pour créer le buzz et attirer la clientèle, Big Mamma utilise un outil marketing hors du commun, la file d’attente. C'est déjà le cas à Paris, et l'enseigne réitère visiblement son exploit à Lille devant son restaurant La Bellezza. Une situation qui fait grincer des dents, car pour la ville, le trottoir sur lequel s'agglutinent les gens reste un lieu public.

Pizzeria Pixabay
Pizzeria

Un argument marketing qui ne plaît pas à tout le monde

Ce buzz d’un nouveau genre ne plait pas à tous, et en premier lieu, à la municipalité de Lille. Pour les responsables au sein de la commune, les clients qui s’attroupent devant le restaurant et le long de la rue Esquermoise (l’établissement est sis au 126 de cette rue), se mettent en danger, et portent atteinte à la sécurité des usagers du trottoir. La pizzeria est même allée plus loin, puisqu’elle s’est approprié une large bande de la rue de la Barre, en face de l’établissement, pour en faire une zone d’attente exclusive.

Pour la municipalité, il suffirait que La Bellezza mette en place un système de réservation pour résoudre le problème. Cela peut bien sûr se faire sur smartphone et autre application, mais l'établissement refuse tout simplement, évoquant une augmentation des prix si c'est le cas.

Pourquoi ce restaurant de Big Mamma attire tant ?

Grâce à ce coup de publicité, La Bellezza ne désemplit pas. Il y a aussi le fait que l’établissement ait pris place dans un amphithéâtre italien. Ou peut-être parce que les cuisiniers et pizzaïoli travaillent à la vue des clients, ce qui a le don de les rassurer et de leur donner un avant-goût de ce qu’ils vont déguster. Et l’on sait déjà que dans les plats, la mozzarella, la burrata ou encore les charcuteries made in Italie ne manquent pas. Pour accompagner les plats, l’établissement sert des vins produits par des petits vignerons d’Italie, ainsi que des bières artisanales pression. Bref, l'enseigne a su créer un véritable cocktail détonant qui fait aujourd'hui son succès.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire