L'orthorexie: quand la quête du manger sain dérape

L’orthorexie est le nouveau mal de l’homme moderne. Le terme vient du grec « ortho » ou exact, et « orexia » pour appétit. Ce trouble du comportement alimentaire est récent, et sa reconnaissance est encore débattue par la communauté médicale et scientifique.

Orthorexie Image par congerdesign de Pixabay
Orthorexie

L’angoisse de la nourriture malsaine  

S’inquiéter pour sa santé et faire attention à ce qu’on mange n’a rien de bien grave, sauf quand cela tourne à l’obsession ou à la névrose. La maladie n’est pas encore officiellement reconnue comme telle, mais les raisons peuvent être nombreuses : une recherche identitaire, l’angoisse  de consommer trop ou pas assez de nutriments, la peur de  substances nocives et cancérigènes dans les aliments. L’individu commence alors à organiser sa vie et ses journées autour de la nourriture et passe beaucoup de temps à trier, sélectionner, s’approvisionner et organiser son régime.  

Les répercussions sont psychologiques. Les écarts alimentaires deviennent des sources d’angoisse. L’orthorexie conduit souvent à la dépression et à l’isolement à cause d’un décalage entre l’entourage et les exigences de l’individu. Les sorties repas peuvent par exemple être très problématiques.  

Le test de Bratman  

Les études sur ce phénomène sont récentes et bon nombre de scientifiques considèrent qu’un plus grand corpus de recherches est encore nécessaire pour établir les critères de diagnostic. Un test simple du Dr Steven Bratman qui est accepté par un nombre important de diététiciens-nutritionnistes et psychologues peut cependant aider à établir une orthorexie. Si vous vous posez des questions sur votre personne ou votre relation avec la nourriture, vous pouvez passer ce petit test d’orthorexie sous forme de questionnaire.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire