L’Alexandrin et ses truffes

La truffe est l'un des joyaux de la gastronomie lyonnaise.

Plume accrochée à une baie vitrée Etienne Hemeirmann – L’Alexandrin
Plume accrochée à une baie vitrée
Mais attention à ne pas faire d'amalgame car le terme désigne également les pommes de terre. Ainsi par exemple, Nizier du Puitspelu, dans son Littré de la Grand'Côte publié en 1894, utilise l'expression « truffes en barboton »  qui renvoie à une recette de pommes de terre cuites à l'étuvée.

La truffe dans la cuisine traditionnelle lyonnaise

A Lyon, le saucisson se déguste sec, ou à cuire. Dans ce deuxième cas, il est garni de truffes, de pistaches et de pommes de terre. Autre plat emblématique de la truffe de Lyon, la « poularde demi-deuil » créée par la Mère Fillioux. Ici, les truffes sont enfouies sous la peau de la poularde.  La cuisson se fait ensuite à l'étouffée. Le plat se déguste avec des légumes nouveaux bouillis. Et pour davantage de saveur, on arose l'ensemble de jus de truffes.

L’Alexandrin expose ses truffes pour un moment de plaisirs de truffes

=>Salade de mâche recouverte de truffe, foie gras, copeaux de magret fumé et asperges en vinaigrette.
=>Pot-au-feu de homard aux petits légumes et son bouillon corsé aux truffes
=>Pavé de bar en écaille de truffe, fine purée de topinambour, vinaigre au gingembre. =>Fraîcheur citron à la truffe et au Champagne
=>Quasi de veau juste rôti en millefeuille de truffes, champignons des bois, crosnes caramélisés et sa purée à la truffe
=>Pigeon fermier truffé sous la peau sur tartiflette revisitée, carottes caramélisées et son jus corsé
=>Reblochon à la truffe.

Formule repas

L’Alexandrin propose ce menu intégral à la truffe à 150 euros. Pour un menu trois plats au choix, fromage et dessert il faudra compter 135 euros. Pour un menu deux plats au choix, fromage et dessert , il faudra compter 115 euros.  
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire