Intolérance au gluten : le fructane serait le coupable

L'intolérance au gluten a donné naissance à toutes sortes de produits et de plats sans gluten. Mais finalement, le coupable serait le fructane, un hydrate de carbone que l'on retrouve dans le blé.

Intolérance au gluten Pixabay
Intolérance au gluten

Deux ans d’études pour les volontaires

Le fructane est composé de glucides non réducteurs à la taille variable. Il s’agit d’un polymère de fructose constituant la réserve en fructosyle ou glucosyle d’une molécule de saccharose. Tout comme l’amidon, il est aussi un hydrate de carbone.

Des chercheurs scientifiques des universités d’Oslo (Norvège) et de Monash (Australie) ont entamé une étude concernant l’intolérance au gluten. Cette étude a duré 2 ans, entre 2014 et 2016, avec 59 participants intolérants au gluten. L’étude a été effectuée en trois étapes. La première a duré une semaine, et les volontaires ont consommé chaque jour une barre de céréales au gluten. Deux semaines plus tard, ils ont mangé chacun une barre de céréales au fructane tous les jours. Après quinze jours, ils ont consommé des céréales sans gluten ni fructane. Pour éviter un effet psychologique, toutes les barres avaient le même goût et le même aspect.

Résultat : le fructane plus dangereux que le gluten

Au final, 24 des volontaires ont affirmé avoir ressenti des ballonnements et du côlon irrité après avoir consommé les barres de fructane. 13 se sont sentis mal en ingérant les barres au gluten. Le plus surprenant, c’est que 22 ont eu des troubles intestinaux avec les barres sans gluten, ni fructane. Ce résultat a été publié dans la revue Gatstroenterology au début du mois de novembre. Ce que l'on peut dire, c'est que le gluten a peut-être été pointé du doigt à tort. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire