Inscription pour la Coupe de France du Burger 2019

Pour la quatrième fois en avril prochain, la Coupe de France du Burger By Socopa sera organisée dans le cadre du Salon Sandwich and Snack Show. Les prétendants au titre de vainqueur de la Coupe peuvent d’ores et déjà s’inscrire, et ce, jusqu'à fin janvier 2019. Alors, qui succèdera à Nicolas Willaume et son Childhood, vainqueurs de l'édition 2018 ?

Burger Pixabay
Burger

Une édition dédiée aux produits des régions

Ceux qui pensent pouvoir remporter la palme de la Coupe de France du Burger ont jusqu’au 31 janvier 2019 pour déposer leur candidature. Outre les informations personnelles et professionnelles à consigner, les candidats doivent aussi envoyer la recette du burger qu’ils présenteront au concours. Pour cette nouvelle année, le concours est placé sous le signe du goût des régions. Il faudra donc que la recette mette en valeur le patrimoine culinaire et gastronomique des régions et qu’elle privilégie les produits régionaux.

Les autres conditions applicables

L’un des premiers critères fait référence au coût de production du burger : il ne doit pas excéder les 6 euros HT. Ensuite, la recette doit être conforme à la charte de qualité qui comprend entre autres l’obligation de travailler avec des produits frais, de la viande française et des crudités de saison, l’utilisation d’un pain de qualité artisanale et la lutte contre le gaspillage.

En plus de la recette, le candidat joindra un texte de présentation de son burger, ainsi que deux photos de sa préparation. Il ne faudra pas oublier de donner une appellation à la recette. Seules les participations validées jusqu’au 31 janvier 2019 à minuit seront recevables.

À compter de la clôture des inscriptions, un jury de professionnels s’attèlera à la tâche pour identifier les cinq gagnants issus de cinq régions : Île-de-France, Nord Est, Sud Est, Sud Ouest et Ouest. Il y aura en tout 25 finalistes qui s’affronteront le 1er avril 2019 pour gagner la Coupe de France du Burger.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire