Frites, burger: nous aimons le gras, c'est naturel

Le bon sens nous encourage à manger sain, mais notre cerveau ne l’accepte pas vraiment. Rassurez-vous, c’est normal que vous soyez naturellement attirés par les plats gras, comme les frites.

Frites et burger Pixabay
Frites et burger

Un fait prouvé scientifiquement

Dana Small, un professeur de psychologie et psychiatrie à l’Université de Yale, et son équipe ont mené une étude sur 206 adultes. L’équipe a passé au scanner les cerveaux des participants au moment même où ils regardaient des photos d’aliments contenant à la fois du gras et des glucides. Bien que le cerveau humain estime et calcule le nombre de calories contenues dans la nourriture afin d’équilibre notre alimentation, il est naturellement attiré par les aliments riches en glucides et en matières grasses (le mauvais gras !). Par conséquent, face aux burgers, frites, pizzas, tablettes de chocolat ou donuts, nous nous plantons littéralement, avec une sensation de récompense dans le cerveau qui nous encourage à manger.

Un manque qui remonte à notre enfance ?

Il est à noter que le gras est pratiquement absent de la nourriture à l’état naturel, sauf dans le lait maternel. Or nous savons tous que le fait de téter est un réflexe naturel de survie chez un enfant. L’attirance que nous éprouvons pour les aliments gras relève alors d’un manque qui remonte à notre petite enfance. Seulement, il faut résister et essayer d’équilibrer notre alimentation, puisque le gras contenu dans ces produits est transformé, donc nocif pour la santé. Pire encore, la sensation de satiété que nous procurent ces aliments peut facilement nous amener vers l’obésité.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire