Farid Seghari, champion de France de la pizza 2018

Pour 8e participation au Championnat de France de la Pizza, Farid Seghari se voit décerner la première place. Il succède ainsi à Yoan Garcin, champion de l’édition précédente.

Pizza Pixabay
Pizza

« Profumo di Caledonia », la saveur venue d’ailleurs

Pour séduire le jury, Farid Seghari, pizzaïolo aixois, est sorti des sentiers battus. Fidèle à ce qu’il propose dans sa pizzeria Regina di Napoli, il n’a utilisé que de la farine de haute qualité pour la pâte. Par contre, pour la garniture, il a pioché dans ses goûts et ses souvenirs d’un séjour de deux ans en Australie. Comme base, il a utilisé une réduction de lait de coco relevée avec du citron et du kiwi pour une composition exotique à souhait. Pour couronner le tout et faire toute la différence, la pizza Profumo di Caledonia est composée de tartare de crevettes bleues, venues directement des lagons de Nouvelle-Calédonie.

Un petit tour dans la pizzéria du grand gagnant ?

Le Championnat de France de la Pizza est un événement qui a vu le jour grâce à l’Association des pizzerias françaises. Il s’intègre dans un rendez-vous dédié à la restauration italienne, le salon Parizza, qui s’est tenu les 4 et 5 avril derniers. Farid Seghari a dû passer par 14 étapes en tout avant de se voir attribuer le titre de champion. À l’issue du Championnat, le grand vainqueur compte partager cette passion pour donner à d’autres l’occasion de remporter le prix.

Farid Seghari continue également de recevoir les clients et les amateurs de bonnes pizzas dans son établissement, le Regina di Napoli situé au 145, avenue de Pérouse à Aix-en-Provence. Entre autres spécialités, il y propose la verdura, une pizza végétarienne composée de légumes grillés et de perles de mozzarella sur une base de coulis de tomates, ou encore la truffala, à base de crème de truffe agrémentée de tomates confites, de pistou, de roquette et de mozzarella en cuisson bufflone.
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire