Du yuzu frais chez Nishikidori Market

Le yuzu est un des ingrédients phares de la cuisine japonaise.

Le yuzu sur son arbre Nishikidori Market
Le yuzu sur son arbre

Sur le site de vente en ligne Nishikidori Market

Vous pourrez bientôt acheter du Yuzu frais de Kochi (variété Citrus Junos - récolte 2013). Les fruits sont globalement assez gros, de 100 à 140 g la pièce avec quelques fruits pouvant peser de 150 à 200g (5%). Ils ont un calibre (diamètre) de 55 à 65 mm pour 10% des fruits et de 65 à plus ou moins 85 mm pour 90% des fruits L'écorce du fruit et d'un jaune soutenu à un jaune dorée et présente quelques taches brunâtres ou noir. Il s'agit d'une réaction physiologique naturelle du fruit, caractéristique du yuzu. Ces quelques tâches, disgracieuses, n'altèrent pas le fruit et sont gages de son authenticité. Elles sont dues à un stress de l'arbre face aux éléments météo, au travail de la terre, ou encore à des cicatrices du fruit piqué par les épines acérées de l'arbre.

L’enseigne vient de procéder à la première récolte

C'est sur sa plantation située dans la Préfecture de Kôchi, île de Shikoku, au Sud du Japon. Il s'agit de cultures de plein champ à la différence des cultures sous serres. La plantation est située près du village de Kitagawamura, origine la plus réputée pour le yuzu nippon. Le champ est en altitude, à flanc de montagne. Cette plantation est la seule agréée au Japon pour l'exportation vers l'Europe de par sa localisation en altitude et de par l'absence de prédateurs nocifs (insectes). Plantés il y a 6 ans, les arbres donnent leur vraie première récolte cette année Les fruits sont conditionnés en cartons fermés de 1.5 kg net et proposés à 65 euros TTC. Les fruits pourront ainsi se conserver de 15 à 20 jours voire plus. Le yuzu supporte parfaitement la congélation donc n'hésitez pas à congeler les fruits. Source et photo : 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire