Cuisine israélienne : où s'attabler à Paris ?

Plus qu’une simple histoire de saveurs, la cuisine est aussi un voyage des sens. Terre d’accueil de nombreuses cultures culinaires, la France compte également quelques tables intéressantes où découvrir la gastronomie israélienne. En voici 3 dans la capitale.

Cuisine israélienne Pixabay
Cuisine israélienne

Une culture culinaire évolutive

La cuisine israélienne est une fusion de la cuisine du Moyen-Orient et de la Méditerranée. Elle regroupe les plats concoctés par les Israéliens et les recettes que les juifs de la diaspora ont introduites en Israël. Elle se développe autour des cultures culinaires mizrakhi, ashkénaze et sépharade.  Ainsi, on y retrouve à la fois les falafels, le houmous et le za’atar, des plats d’origine arabe, sans oublier la chakchouka et le couscous qui sont des plats amazighs. L’avantage de cette cuisine réside dans cette richesse issue de la fusion. On peut déguster des plats riches et gourmands composés de produits laitiers, de poissons et de fruits, tout comme on peut manger des plats végétariens et vegan. Toutes les tendances culinaires du monde ont un écho sur cette culture dans l’Hexagone.

Les bonnes adresses de la cuisine israélienne à Paris

- La cantine Salatim

  En plein de cœur de Paris 2, le Salatim est un restaurant israélien ouvert depuis seulement le 1er novembre 2017. Spécialisé dans la cuisine israélienne, l’établissement propose des plats à déguster sur place et à emporter. Un assortiment de Salatim préparé par le chef Yariv Berreby coûte 12 €. L’assiette est composée de concombre, de carotte, de chou rouge, de fenouil, de quinoa, de caviar d’aubergine ou de brocoli. Sinon, on peut y déguster des Yeroushalmi, du Sababa ou encore du Schnitzel, ainsi que du houmous.

- Le Balagan

Restaurant visible au 9, Rue d’Alger, dans le 1er arrondissement, le Balagan est un établissement de 70 couverts, et l’équipe du trio de l’Experimental Cocktail Group en est l’initiateur. En cuisine, on retrouve le chef Assaf Granit, déjà reconnu en étant que copropriétaire du restaurant Machneyuda de Jérusalem. Il accueille ses clients midi et soir, et leur sert de la salade fattoush libanaise, des raviolis Shish Barak, de la crème de sésame orientale ou de la glace au Tahini. - Miznon Le Miznon est installé au 22 rue des Ecouffes, dans le 4e arrondissement. Sur place, le chef israélien Eyal Shani se fera un plaisir de vous cuisiner des pitas gourmands garnis, du kebab d’agneau, ou encore du merlu accompagné de tête de chou-fleur rôtie.

- Le Tavline

Une cuisine plutôt originale, c’est ce que le chef Kobi Villo-Malka propose dans son restaurant Tavline à Paris. Il concocte une cuisine familiale et généreuse inspirée des cultures israélienne et marocaine. On peut y découvrir des pastillas de poulet ainsi que des betteraves rôties. L’établissement est ouvert du mardi au samedi pour le déjeuner et le dîner, au 25 rue du Roi de Sicile, dans le 4e arrondissement.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire