Cuisine danoise : de la tradition à la modernité

Comme dans de nombreux domaines, la gastronomie a vocation à évoluer. La cuisine danoise n’y fait pas exception, et passe allègrement de la tradition à la modernité, notamment sur l’initiative de chefs avide de nouveautés et d’originalité. Même en France, on trouve de bonnes adresses où se mettre à l’heure nordique.

Cuisine danoise Pixabay
Cuisine danoise

Cuisine danoise et tradition  

La cuisine danoise traditionnelle privilégie les produits locaux et de saison. C’est le cas des légumes qui se consomment le plus souvent en crudité au moment du déjeuner ou du dîner. Ils s’utilisent également en garniture des tartines. Parmi les légumes les plus courants, on retrouve les radis, les pommes de terre, les betteraves, les choux et les asperges. Pour une alimentation équilibrée, et pour être en phase avec les cinq fruits et légumes par jour, les Danois consomment généralement un fruit au terme du repas.  

Le smørrebrød est le plat national danois. Il s’agit d’une tartine ouverte, faite avec du pain de seigle et des garnitures, toujours des produits frais comme le hareng et le saumon, sans oublier les légumes en crudité et les condiments.  

D’autres plats sont très populaires, comme le stegt flæsk, une recette de porc croustillant avec une sauce au persil. Le flæskesteg med rødkål est aussi très apprécié. Il s’agit d’un rôti de porc au chou rouge, parfois adouci avec des pommes râpées ou tranchées. La viande hachée est un autre ingrédient de base souvent utilisé dans la cuisine danoise. Le frikadeller, des boulettes de viande à la sauce curry, fait partie de ces recettes.  

Au dessert, les fruits sont rois. C’est le cas du rødgrød med fløde, un mélange de myrtilles, de fraises, de framboises et autres fruits rouges. On peut aussi se laisser tenter par le risalamande, une recette de riz au lait, avec de la confiture de cerise et des amandes en garniture. L’amande est également l’ingrédient principal d’une viennoiserie traditionnelle, le wienerbrød, une pâte d’amande agrémentée de cardamome et de cannelle.  

La nouvelle cuisine danoise  

Les produits frais et de saison restent d’actualité dans la nouvelle cuisine danoise. La différence avec les plats traditionnels ? Des influences venues d’ailleurs qui transforment parfois les spécialités culinaires en une création inédite. Les pølsevogn sont par exemple l’équivalent danois du hot dog. Pour garnir les petits pains chauds, on utilise les légumes frais, notamment le concombre et l’oignon, et des saucisses fraichement préparées, puis bouillies ou grillées.  

La nouvelle cuisine nordique, de laquelle la cuisine danoise moderne fait entièrement partie, est aussi une redécouverte d’ingrédients oubliés. La plie, variété de poisson très utilisée dans la cuisine traditionnelle, est remise au goût du jour. Elle est grillée puis servie avec une compote de groseilles, de canneberges et d’airelles. L’anguille roulée aux oignons, à déguster avec des pommes de terre en tranches, est une autre de ces recettes phares de la cuisine moderne.  

Où manger danois en France ?  

Le Copenhague, établissement du chef Andreas Møller, est l’adresse à ne pas manquer pour savourer les plats danois issus de la cuisine moderne. Cette vitrine élégante de la gastronomie danoise moderne et créative se trouve sur les Champs-Élysées. Le propriétaire se plait à cultiver son petit verger pour se conformer pleinement à l’idée du frais et du local.

La Petite Sirène de Copenhague, au 47, rue Notre Dame de Lorette, à Paris 9, est une autre adresse réputée pour sa cuisine danoise. Si la carte change tous les jours pour n’utiliser que des produits frais et de saison, le saumon fumé fait maison et les pommes de terre sont omniprésents.
 

Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire