Cuisine antillaise : 3 spécialités à découvrir

Carrefour des délices du monde, on connaît la cuisine antillaise pour ses plats en sauce épicés, avec une prépondérance des fruits de mer. Impossible d’énumérer en une fois toutes les merveilles de cette cuisine métissée et fière, mais si vous passez dans un restaurant créole, les trois spécialités suivantes sont à découvrir.

Recette au crabe Image par Roslizan Nordin de Pixabay
Recette au crabe

Le gratin de christophines  

Comme une envie de soleil, direction un restaurant créole à Paris, à Strasbourg ou ailleurs… En plus d’un accueil chaleureux, certains proposent un gratin de christophines à la carte.  

La christophine est un légume à la chaire claire et tendre dont le gout se rapproche un peu de celui de la courgette. Le gratin de christophines est un incontournable de la cuisine antillaise. Cuisinée avec des épices, la pulpe est retirée et réduite en purée. Elle est mélangée avec une béchamel pour farcir à nouveau les peaux de christophine. Ce gratin avec sa croûte de fromage est un plat de fête délicieux.  

Le fricassé de chatrou  

Il s’agit d’une recette de poulpe dont seuls les Antillais ont le secret. Vous en trouverez d’ailleurs dans certains restaurants antillais en France. Accompagné de riz ou de haricots rouges, ce plat mijoté de couleur rouge est un pur délice. La raison de son succès ? Un poulpe bien assaisonné et extrêmement fondant. L’un des ingrédients essentiels à cette recette est la feuille de bois d’Inde. Cette feuille aromatique rappelle la noix de muscade.

Le matoutou ou matité de crabe  

Un autre repas de fête ! Le matoutou est un  mijoté de crabe en sauce que l’on mange à la fête de Pâques ou à la Pentecôte. La recette originelle utilise des crabes de terre. Le goût particulier de ce plat est obtenu grâce à la graisse jaune recueillie dans la carapace que l’on rajoute à la préparation avant la fin de cuisson.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire