Contrôle sanitaire: les restaurateurs peuvent se former

L’inspection sanitaire des établissements de restauration prend une nouvelle dimension. Désormais, les résultats de ces contrôles sont accessibles au grand public. Face à cette nouvelle mesure, le laboratoire Microsept propose aujourd’hui une formation entièrement personnalisée dont le but est d’aider les restaurateurs à améliorer leur note. Les détails.

Inspections sanitaires Pixabay
Inspections sanitaires

Les résultats des inspections sanitaires désormais accessibles  

Depuis le 3 avril dernier, les résultats des inspections sanitaires réalisées auprès des établissements alimentaires sont désormais accessibles au grand public. Les clients peuvent les consulter directement en quelques clics sur www.alim-confiance.gouv.fr et sur l’application mobile Alim'confiance. La plateforme recense les résultats des inspections sanitaires réalisées à partir du 1er mars 2017. À titre de rappel, à l’issue de chaque inspection, l’établissement de restauration obtient la mention « Très satisfaisant », « Satisfaisant », « A améliorer »ou« À corriger de manière urgente ».  

Une formation sur-mesure  

Pour mieux guider les restaurateurs dans cette nouvelle forme de notation, le laboratoire Microsept qui se spécialise dans le domaine des  audits, des conseils et des formations en hygiène alimentaire propose aujourd’hui une formation très pointue. Il s’agit d’un accompagnement en amont de ces professionnels dans le cadre de ces contrôles. D’après les propos recueillis auprès de Stéfany Rolley, une consultante formatrice en sécurité alimentaire au sein de Microsept, cette formation vise à aider les restaurateurs à atteindre un certain niveau d’hygiène avant le passage des services sanitaires. En plus de valoriser le niveau d’hygiène sur les lieux, celle-ci permet aussi aux restaurateurs de se préparer à l’inspection à venir, de manière à ce que l’établissement réponde parfaitement aux normes en vigueur.  

La formation proposée par le laboratoire Microsept porte donc sur 3 volets distincts :
- le diagnostic du restaurant en période d’activité,
- le rapport du diagnostic accompagné d’une proposition d’un plan d’action
- une série de conseils et une formation facilitant la mise en œuvre du plan d’action.  

La norme NF V 01-015  

Publiée en mai 2016, la norme NF V 01-015 est la base des contrôles sanitaires réalisés auprès des établissements de restauration. Pour rappel, cette nouvelle norme a été élaborée par des représentants de l’administration, des experts, plusieurs syndicats du métier comme le SNRPO, le SNARR et leSYNHORCAT, ainsi que plusieurs professionnels de l’alimentaire et de la restauration. Elle s’applique sur différentes activités relevant du secteur de la restauration commerciale sous toutes les formes, qu’elles soient en restauration rapide, traditionnelle, en autoroute, pour des évènements comme les noces et les banquets, ou la restauration mobile. Elle est également valable pour la restauration ferroviaire, fluviale, maritime, en établissement de cure thermale et dans les clubs de vacances, sans oublier les fermes auberges et les « clubs direction » au sein des entreprises privées ou d’une quelconque structure.  

La norme NF V 01-015 prévoit 12 exigences d’hygiène comportant chacune des systèmes d’annotation. Elles portent ainsi sur :
• l’état des locaux
• l’hygiène du personnel et des diverses manipulations
• la gestion de la vaisselle et du petit matériel
• la gestion de la traçabilité
• les différents matériels de production, d’entreposage et de conservation
• le nettoyage et la désinfection des locaux, des matériels et des équipements
• le stockage et les approvisionnements
• la maîtrise des processus de fabrication, de manipulation et de conservation
• le stockage et l’évacuation des déchets
• la gestion des restes, des invendus et des non‐conformités
• les animaux domestiques et les nuisibles
• les caractéristiques de la vente à emporter et des livraisons clients      
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire