Combien coûte le menu le plus cher au monde ?

Envie de luxe ? Prenez un avion pour Ibiza pour vous délecter du menu le plus cher au monde ! Il a été concocté par Paco Roncero, chef étoilé d’origine espagnole. Cela se passe au restaurant SubliMotion. Pour un menu, il faudra débourser 1 650 euros.

Sublimotion de Paco Roncero à Ibiza Sublimotion
Sublimotion de Paco Roncero à Ibiza

Un restaurant saisonnier et un menu unique au tarif astronomique

Grâce à ce menu terriblement onéreux, l’établissement gastronomique est devenu le restaurant le plus cher du monde. Cela ne fait pourtant que quelques mois qu’il a ouverts puisqu’il a commencé à servir le 1er juin dernier. En quelques semaines, SubliMotion a donc gagné en notoriété pour son concept, mais également, et surtout, pour sa carte. Celle-ci a été créée par son propriétaire, Paco Roncero, dont l’établissement à Madrid, La Terraza del Casino, s’est vu décerner 2 étoiles au Guide Michelin. Pour le moment, SubliMotion fonctionne uniquement en saison estivale ce qui fait qu’il n’y a plus de temps à perdre pour les gourmets qui veulent découvrir l’offre, à condition de disposer de 1650 euros par personne.

Une grande équipe pour chaque service

À ce prix, on ne s’étonne pas d’apprendre que le propriétaire monopolise 30 personnes pour concocter chaque repas. La restauration se déroule sur 70 mètres carrés. Tous les clients s’installent autour d’une seule table qui est en fait un écran géant. En guise de cloison, le restaurant utilise un écran à 360 degrés et bardé de 7 millions de pixels. Pendant tout le repas, ces écrans géants diffusent des images de paysage, des senteurs susceptibles de caractériser les paysages sont diffusées et  la température de la salle varie en fonction des projections. En clair, lorsque l’on vient dîner chez SubliMotion, tous les sens sont en alerte ! Pour en revenir à la restauration, l’établissement propose 2 services par soirée jusqu’au 30 septembre. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire