Chocolatine ou pain au chocolat: qu'en pensent les Français?

Cette viennoiserie faite d’une pâte feuilletée fourrée au chocolat que l’on déguste au goûter ou au petit déjeuner, doit-on l’appeler chocolatine ou plutôt pain au chocolat ? La question a été posée, et plus de 1000 personnes ont apporté leur avis sur ce débat qui a trop duré.

Pain au chocolat Pixabay
Pain au chocolat

Pain au chocolat pour un millier de sondés

Du 28 février au 1er mars2019, l’IFOP (Institut Français d’Opinion Publique) a mis en ligne un sondage pour le compte de la Fédération des entreprises de la boulangerie. L’objet du sondage : quel est le terme juste, chocolatine ou pain au chocolat. Sur le millier de sondés, 90%, issus de toutes les régions de France, optent pour le pain au chocolat. 16%, originaires notamment de l’Aquitaine et de l’Occitanie, utilisent le terme chocolatine.

L’avis du chef de l’Elysée, Guillaume Gomez

Sur son compte Twitter, Guillaume Gomez est on ne peut plus clair, avec son hashtag #TeamPainAuChocolatForever. Si le grand chef choisit cette appellation, c’est d’abord parce qu’il est d’origine parisienne, bien loin du sud-ouest de la France où la chocolatine a été plebiscitée. Toujours est-il que son avis a eu un poids certain dans le débat.

Le sondage d’Opinion Way

Ce sondage IFOP fait écho à un autre sondage réalisé en 2017 par Opinion Way pour La mie Câline. 5.000 personnes y ont participé, et il en est ressorti que « pain au chocolat » est la terminologie utilisée par 87% d’entre elles. Les seules régions où la chocolatine l’emporte sont l’Occitanie  et la Nouvelle-Aquitaine, avec respectivement 44% et 60% des populations sondées dans ces localités.

Un débat jusqu’à l’Assemblée Nationale

Redonner leurs titres de noblesse aux produits locaux, c’est l’argument que mettent en avant dix députés, menés par Marc Le Fur. Cette équipe souhaite inscrire un amendement au Code rural et de la pêche, et dans ce sens, la chocolatine, originaire du Sud de la France et plus précisément de la région Gasconne, devrait être retenue.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire