Choco kebab ou le kebab au chocolat

On a droit aux sushis sucrés (banane, mangue…) ainsi qu’aux pizzas au Nutella. Une nouvelle offre de dessert vient de s’ajouter à ces deux compositions : le kebab au chocolat.

Choco kebab par Techfood Techfood
Choco kebab par Techfood

Le kebab au chocolat allemand

Le concept n’est pas nouveau puisqu’il existe depuis 2012. Si on en parle maintenant c’est parce qu’il aiguise la curiosité, d’abord des internautes, et ensuite du grand public en général. Le buzz s’est installé grâce à l’enseigne allemande Taste Away spécialisée dans les cupcakes, les donuts, les muffins et bien sûr le kebab au chocolat ou shoko kepab en allemand. Créé cette année par Quynh Trang, Berlinoise d’origine Vietnamienne, l’établissement a attiré par cette recette rare, inédite pour certains. Chez Taste Away, le dessert consiste en une galette à peine plus épaisse que les crêpes bretonne et garnie de copeaux de chocolat. S’y ajoute de la crème chantilly, une sauce au choix (chocolat, miel, sirop d’érable…) ainsi que des fruits également au choix (banane, mangue, fraises…).

Les copeaux de chocolat à la place des émincés de kebab

Voilà la singularité du kebab au chocolat. On utilise la broche à kebab, mais au lieu d’y fixer et de faire tourner du mouton, on y installe un mélange de chocolat blanc et de chocolat au lait. La découpe des lamelles se fait exactement comme pour un kebab salé classique sauf qu’au lieu du couteau, on utilise une espèce de rasoir. Cet appareil a été inventé en Italie par Techfood, puis adopté en Israël ou encore en Grèce Croatie avant d’atterrir en Allemagne. En restaurant, les choco kebab sont à déguster sur place dans des assiettes ou à emporter sous forme de cornet. Techfood a également créé des échoppes ambulantes spécialisées en choco kebab. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire