Certains fromages européens ont du mal à entrer en Chine

Voici déjà quelques semaines que les expatriés en Chine et les adeptes des fromages européens répriment leur frustration. Hélas, après le reblochon interdit depuis mai dernier, les autres fromages à pâte molle sont désormais interdits d’entrée en Chine, depuis le 7 septembre 2017.

Fromages interdits en Chine Pixabay
Fromages interdits en Chine

Adieu camembert, brie et autre fromage à pâte molle

Dorénavant, tous les fromages à pâte molle provenant de l’Europe en général et de la France en particulier ne peuvent plus entrer à la frontière chinoise. Il s’agit du camembert, du brie, des fromages persillés (Roquefort, fourme d’Ambert), du fromage au lait de chèvre, des maroilles et de l’époisses.

Protectionnisme ou raison sanitaire ?

Jusqu’à présent, la véritable raison de cette mesure n’a pas été dévoilée officiellement. Il semblerait que la disposition de refouler ces produits résulte de raisons sanitaires. Ces fromages contiendraient trop de bactéries qui ne seraient pas approuvées par les normes alimentaires chinoises.

D’un autre côté, les entrepreneurs et les amateurs de ces produits évoquent le protectionnisme comme principal motif de rejet de ces fromages. Les autorités chinoises veulent renforcer la protection de l’industrie laitière du pays par le biais de cette disposition radicale.

La réaction de l’Union Européenne ne s'est pas faite  attendre

L’Union Européenne a réagi rapidement en interpellant les autorités chinoises à lever cette interdiction. L’importation de ces produits date de plusieurs décennies et aucun problème sanitaire n’a été rapporté jusque-là.  En attendant l’issue de cette pression, les amateurs de fromages doivent se contenter des fromages à pâte dure, entre autres, comme la raclette, la tomme et le gruyère. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire