Brexit: quels impacts sur l'alimentation des Britanniques?

Cela fait bientôt un an que le Royaume-Uni a quitté l’Union Européenne. Les répercussions de ce tournant décisif ne cessent de peser sur les Britanniques, et l'alimentation n'y échappe pas. Depuis cette date fatidique, une alimentation saine est en voie de devenir un vrai luxe dans le pays. C'est impensable, mais il y a des raisons à cela.

Brexit et alimentation Pixabay
Brexit et alimentation

Le prix en hausse dans les rayons alimentation

Une large part des fruits et légumes consommés par les Britanniques est importé des pays membres de l'union et voisins. Or la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne traduit la fin des importations de denrées à prix préférentiels. En l’occurrence, le prix des produits frais ont grimpé du jour au lendemain sur tout le territoire. Certes, la gastronomie anglaise ne jouit pas d’une réputation saine. Néanmoins, un franc penchant vers le clean eating a été observé ces derniers temps.  De ce fait, cette hausse de prix pourrait transformer les fruits et légumes en produits de luxe, presque inaccessibles pour la classe moyenne.

L'agriculture urbaine comme solution ? 

Selon Rabobank, 71% de la nourriture consommée en Grande-Bretagne est importée de l’UE. Le pays est encore loin d’avoir une autosuffisance alimentaire, notamment pour les denrées alimentaires fraîches. Toutefois, cela pourrait être un moyen d’encourager la population à se lancer dans l’agriculture urbaine pour produire des fruits et légumes.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire