Bientôt une école de restauration au cœur de Rungis

Dans le cadre d’une visite à l’Élysée, le président du MIN (Marché d’Intérêt National de Rungis) a dévoilé le projet « Rungis Académie ». L’ouverture de l’établissement est prévue pour la rentrée 2020, et permettra aux apprentis de se former aux différents métiers de bouche au cœur même du plus grand marché de produits frais du monde.

Apprentis cuisiniers Image par Skeeze de Pixabay
Apprentis cuisiniers

Une école et une résidence

Lors de son discours à l’Élysée, le président du MIN Stéphane Layani s’est particulièrement enthousiasmé sur la prochaine ouverture du Rungis Académie. L’objectif est, selon lui, de faire en sorte que ce projet fasse de Rungis la Silicon Valley de l’alimentaire. Installé sur plus de 9 000 m², le site réparti sur 3 bâtiments comprendra donc une école spécialisée dans la formation dans les différents métiers de bouche, de la restauration et de l’hôtellerie, ainsi qu’une résidence gérée par les Compagnons du Devoir pouvant accueillir jusqu’à 150 étudiants. Ce nouveau projet ambitieux vient  s’ajouter à la prochaine ouverture en 2024 de la Cité de la Gastronomie qui comprendra plusieurs restaurants, des salles d’exposition, des salles de conférence et un auditorium.  

Une formation complète  

Le contenu des formations au Rungis Académie est assez similaire à celles des CFA. Outre le savoir-faire, les élèves bénéficieront également d’une formation en création et développement d’entreprise. Grâce à ce positionnement au cœur même du marché, l’établissement place les apprentis aux premières loges de l’environnement de travail qui les attend. De plus, les professionnels présents sur les lieux auront le privilège de recruter facilement de nouveaux apprentis grâce à des contrats d’apprentissage, d’alternance et de professionnalisation.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire