Bientôt un restaurant où faire la sieste à Toulouse

On vient au restaurant pour manger ou découvrir de nouveaux plats avant tout. Cependant, un restaurant toulousain ambitionne de révolutionner le concept de la restauration en ouvrant un espace dédié à la sieste. Oui, se reposer est très important pour les initiateurs de ce projet que l’on découvrira fin octobre dans la Ville Rose.

Au restaurant Pixabay
Au restaurant

Un concept unique et original à Toulouse

Le restaurant toulousain baptisé Sixta, créé par la start-up Nap&Up innove et crée un concept inédit. Dans ce nouvel espace, les clients pourront à la fois manger sain et s’offrir une petite sieste dans le plus grand confort. L’établissement servira des plats végétariens et vegans, sans gluten ni lactose tout en proposant six cocons à sieste pour ceux qui souhaitent faire une petite somme après le déjeuner. Si l’idée est déjà concrète à Paris, c’est une grande première à Toulouse. Une initiative pour optimiser la santé avec de la nourriture saine et un endroit pour se reposer.

Pourquoi la sieste ? Tout simplement parce que les heures de sommeil ne sont pas toujours suffisantes pour reposer entièrement le corps et l’esprit. Quelques minutes de sieste dans la journée sont alors les bienvenues pour se requinquer, retrouver de l’énergie et augmenter la productivité d’une personne au travail.

Des formules sieste au programme

Dans ce restaurant qui ouvrira ses portes au 28 rue Bayard, précisément près de la gare Matabiau, plusieurs formules seront proposées pour intégrer les cocons de sieste. La musique douce, l’appareil d’hypno-stimulation ainsi que le tapis d’acupression sont autant d’options pour vous aider à vous endormir.

Benoit Guerche, qui est à l’origine de ce nouveau restaurant, lance  une campagne de financement participatif pour finaliser son projet, et permettre aux personnes qui fréquenteront son établissement de prendre soin de leur santé. Vivement la fin du mois pour essayer ce nouveau resto…
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire