ANKKA : deux nouveaux établissements parisiens

Les Français prennent exemple sur les franchises fast-food américaines et développent le concept de la salad bar.

Vitrine, comptoir et plan de travail Ankka secure.businessesforsale
Vitrine, comptoir et plan de travail Ankka

Des ouvertures à la chaîne

Après l’ouverture du point de vente situé dans Le Mans et un autre à Paris, rue de la Boétie, Ankka ouvre deux autres bars à salades dans la capitale. Le premier ouvrira vers la mi-juillet au 22 rue de Bellechasse, dans le 7e arrondissement. Le restaurant propose une grande salle avec l’air conditionné et disposant de 25 places assises. Le deuxième ouvrira vers le mois de septembre à côté du métro Bonne Nouvelle, dans le 9e arrondissement. Ankka est une franchise de restauration rapide qui ambitionne de se développer dans toute la France et ceci, dans les zones commerciales ou tertiaires. La franchise envisage de s’implanter à Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Nantes, Lille, Strasbourg, Paris, Montpellier ou encore Toulouse.

Le concept

Ankka surfe sur la nouvelle tendance des bars à salades avec des plats autres que l’habituelle salade composée. L’enseigne fait dans la restauration rapide, mais ses plats sont équilibrés. Les clients auront le choix avec une carte très diversifiée comprenant des tartines, des soupes, des piadines, des wraps, des desserts, mais aussi de la boisson. En outre, ils peuvent concocter eux-mêmes leurs plats. Par ailleurs, le restaurant propose divers services tels que la vente sur place, à emporter et la précommande. Cette dernière donne la possibilité de passer une commande à l’avance et de chercher le repas sans avoir à faire la queue puisqu’il suffit de payer à la caisse express.
 

Une franchise Bar à Salades

Ankka dispose généralement d’un espace de 80 m² au minimum. Pour investir au minimum 150 000 euros hors pas de porte, il faut disposer d’un capital personnel de 80 000 euros. À noter que le droit d’entrée est de 15 000 euros.  
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire