Ambiance dépaysante et cuisine thaïe au Yaai Thai Paris

On s'imagine déambuler dans les rues des grandes villes thailandaises, goûtant au street food qui fait la réputation du pays. À défaut de s'y rendre en avion, on se fait plaisir au Yaai Thaï, le nouveau restaurant spécialisé dans la cuisine thaïlandaise installé dans le 2e arrondissement de Paris.

Repas chez Yaai Thai Yaai Thai / Facebook officiel
Repas chez Yaai Thai

Un décor qui fait voyager

Lorsqu’on se rend à la nouvelle adresse à connaitre absolument sur les Grands Boulevards, au 35 Boulevard Bonne Nouvelle plus précisément, on s’attend à être transporté à Bangkok. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est loin d’être déçu. Le décor, fait de paniers en osier suspendus, de tables hautes en couleur, de chapeaux et de tableaux qui rappellent ce joli coin d’Asie, passe difficilement inaperçu.

Pour faire la différence avec son enseigne Mamie Burger, le fondateur de Yaai Thaï, Matthieu Soliveres, a tenu à marquer le coup avec cette décoration bien recherchée. Toutefois, comme fil conducteur, il a gardé l’idée de « Mamie » en utilisant sa traduction thaï, Yāy, pour sa nouvelle cantine aux airs de Bangkok.

Une cuisine authentique

Si l’on se sent transporté ailleurs, c’est aussi et surtout à cause de la bonne odeur qui se dégage des cuisines. Il n’y a d’ailleurs rien d’étonnant à cela, puisque la brigade, menée par Jay, une chef thaïlandaise installée à Paris depuis une dizaine d’années, officie sous les yeux des clients. Rien de tel pour déjà savourer avec les yeux en attendant d’être servi.

Au menu, on retrouve de la salade de papaye, du riz gluant à la mangue ou encore du bœuf à la citronnelle. Et ce ne sont que quelques-unes des 35 recettes qui composent la carte. Au Yaai Thaï, on peut aussi se laisser séduire par un Pad Thaï, une préparation à base de nouilles de riz thaïlandaises agrémentées de crevettes et de poulet, légèrement relevées avec de l’oignon, de l’ail, du piment et du nuoc mam.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire