Adam’s au 47, cour Saint Emilion Paris 12

L’information date de plusieurs mois mais il nous a paru utile de la rappeler pour vous fournir un bel exemple du dynamisme créatif dans lequel baigne le secteur de la restauration rapide.

Tartines et cafés chez Adam's Adam’s
Tartines et cafés chez Adam's
Dans ce domaine, les nouveaux concepts fleurissent et séduisent à peine nés... le déploiement ne se fait pas attendre.

Nouvel établissement Adam’s

Ainsi, après la rue Danielle Casanova, Christophe et Mathias Adam se sont également implanté depuis début février aux 47 cours Saint Emilion Bercy Village, dans le 12 ème arrondissement parisien.  Ce nouvel  établissement Adam’s reprend les codes du premier avec cependant une valeur ajoutée: on y sert principalement du « snacking sucré » également appelé de la « Pâtisserie snacking ». Christophe Adam  a fait le pari de revisiter de grands classiques de la pâtisserie française afin de les adapter aux exigences culinaires de la restauration rapide.

Les produits de la carte

Ils sont à consommer sur place (en salle ou en terrasse) ou à emporter. En franchissant la porte de la pâtisserie, on accède à un univers décontracté, pour ne pas dire familier. Pour autant, la marque de fabrique de l’enseigne n’est pas en reste : il est connu que chez Adam’s le client consomme des produits frais de qualité élaborés de façon artisanale devant le client. Le salé répond également présent : tartines et sandwich arborent un nouveau look. Quant aux salades, desserts (présenté dans de petits pots de yaourt en verre ou un écrin à damier) et boissons sont en libre service.

Christophe Adam est un créatif

Et il ne cesse de surprendre. Une qualité qu’il doit assurément à son parcours international, ses passages dans des établissements de renom et ses collaborations avec de grands noms de la gastronomie. Mais le nom Christophe Adam  est surtout associé à Fauchon dont il a dirigé la pâtisserie durant plusieurs années. Adam’s s’inscrit dans la lignée de Class’croute et Bert’s.
Marie
Par

Chez elle, on retrouve à la fois l’amour de l’écriture et la passion de la bonne cuisine. Critique gastronomique en herbe, elle est en recherche permanente de nouvelles expériences culinaires pour ensuite partager ses ressentis avec les lecteurs de ou-dejeuner.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire