A table ! Quelle est l'heure idéale pour manger ?

Pour être en bonne santé, éviter les prises de poids et tout simplement pour une alimentation équilibrée, il convient de manger aux heures qu’il faut. Justement, y a-t-il de bons horaires à respecter pour les trois repas de la journée ? Voici quelques éléments de réponse.

Repas Pixabay
Repas

Un solide petit-déjeuner pour tenir toute la journée

C’est bien connu, il est important de manger comme un roi le matin. Cette habitude permet d’éviter les grignotages (et de réduire l’IMC), aide à tenir le rythme tout au long de la journée et comble les 8 à 9 heures de jeûne cumulées durant la nuit.

À la sortie du lit, la faim n’est pas forcément au rendez-vous. Il faut à l’organisme une vingtaine de minutes pour être tout à fait réveillé. C’est  alors le bon moment pour le petit-déjeuner. Eh oui, il n'y a pas d'heure idéale, chaque organisme a son rythme, et le bon horaire dépend aussi du planning du matin.

Le déjeuner, pour permettre à l’organisme de se recharger

Selon une étude datant de 2017 et menée par des chercheurs de l’Université de Loma Linda aux États-Unis, le déjeuner doit être pris entre 4 et 5 heures après le petit-déjeuner. Dans la pratique cependant, si le premier repas de la journée est pris à 6 heures par exemple, il devient très contraignant de planifier un déjeuner pour 10 heures. Par contre, cette heure est la bonne pour une petite collation. Un fruit, un yaourt ou une barre de céréales feront très bien l’affaire. Le déjeuner peut alors être pris entre midi et 14 heures.

Un dîner léger pour un sommeil parfait

Un dîner léger deux heures avant de se mettre au lit favorise le sommeil tout en évitant la sensation de faim durant la nuit. Les sucres lents et les viandes facilement assimilables par l’organisme, comme le poisson ou la volaille seront parfaits au menu. Ou on peut se contenter d'une bonne soupe de légumes avec un peu de poulet.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire