6 points sur le Mirazur, 4e meilleur restaurant du monde

Le titre de 4e meilleur restaurant du monde a été décerné au Mirazur pour l’année 2017 dans The World's 50 Best Restaurants. Cet établissement de 2 étoiles implanté dans la ville de Menton a été reconnu par le magazine britannique Restaurant et la marque San Pellegrino pour être un des meilleurs. Mais en quoi se distingue-t-il des nombreux autres établissements existants ? La réponse en 6 points.

Restaurant Mirazur
Restaurant

Une situation privilégiée entre terre et mer

Située en bordure de la frontière italienne, au sud de la France, la grande bâtisse datant des années 30 émerge majestueusement au pied d’un des plus vieux avocatiers de France. Le décor est tout simplement idyllique, avec d’un côté la mer Méditerranée, et de l’autre les Alpes. Le slogan « entre terre et mer » traduit vraiment sa situation géographique, étant donné qu’il est à deux enjambées de l’ancien poste frontière séparant la France et l’Italie, offrant aux clients un cadre agréable pendant leur repas. 

Un chef méditerranéen aux fourneaux

Après avoir traversé les frontières de l’Italie, son pays natal en 2001, le chef italien Mauro Colagreco a élu domicile en France. Il a enrichi ses connaissances auprès des plus grands noms de la cuisine française, entre autres Bernard Loiseau, Alain Passard, Alain Ducasse et Guy Martin. En 2006, il crée son propre établissement baptisé le Mirazur, dans la ville Menton.

Des plats pour tous les goûts

Tout le monde, quel que soit son régime alimentaire, y trouve son compte. La cuisine moderne et créative du chef suggère des plats bio, halal, sans allergènes, sans gluten, des menus enfants, sans oublier les plats végétariens et vegans. Bref, tout le monde est le bienvenu ! 

Une cuisine créative

Les efforts du chef lui ont valu la 4e place parmi les meilleurs établissements du monde entier. Ses plats ont pour sources la cuisine italienne, les recettes espagnoles et évidemment, la gastronomie française. Sa créativité sans limites fait toute la différence avec les autres établissements, pour ne citer que ses plats aux calamars d’Italie, les huîtres sur crème d’échalote, les cannellonis de tourteaux agrémentés d’avocat, de gelée de pamplemousse, de tomates, de sorbet de melon, de foie gras et d’abricots. Bref, des assiettes concoctées avec des produits de saison frais, beaucoup de passion et pleines de couleurs. 

Des ingrédients soigneusement choisis

Le chef utilise des produits issus du jardin potager du restaurant pour concocter ses sauces parfumées aux aromates. On y trouve de nombreuses variétés de tomates, des brocolis, des betteraves, des blettes sanguines, des roquettes, du raifort, du cresson, des radis sauvages ou des carottes. Avec cette richesse inestimable, il n’est pas étonnant d’avoir des assiettes créatives en toute saison.  

Un service à la hauteur de ses prix

Ouvert de mi-février à mi-novembre, cet établissement propose le déjeuner et le dîner du mercredi au vendredi, et seulement le déjeuner pour le week-end. Disposant d’un parking clos, de salons particuliers et d’un air conditionné, il a l’avantage d’être accessible aux handicapés. Pour vous donner une idée des prix pratiqués par le Mirazur, le menu déjeuner en semaine est aux alentours de 65 €, le menu découverte à 70 €, les entrées autour de 39 € et les desserts à 25 €.  

Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire