5 spécialités du Sud de la France à apprécier cet été

Vous avez choisi de partir dans le Sud de la France pour vos vacances d’été ? En plus de la mer et du soleil, vous vous régalerez aussi des spécialités culinaires locales. En voici 5 à découvrir ou redécouvrir une fois sur place.

Brandade de morue Pixabay
Brandade de morue

1- Petits pâtés de Pézenas

Spécialité peu connue de l’Hérault, c’est une préparation sucrée salée dont la forme ressemble à une bobine. Il s’agit de petits pâtés confectionnés à base de farine et de beurre ramolli. Quant à la garniture, on utilise du gigot et de la graisse de mouton, parfumés avec du zeste de citron râpé et agrémentés de raisins secs. La cuisson se fait dans des ramequins dans lequel on a étalé la pâte puis rempli de farce avant de refermer avec les doigts. On utilise du jaune d’œuf pour dorer et on fait cuire la préparation dans un four préchauffé. Cette spécialité est servie chaude en apéritif, avec de la salade verte légèrement citronnée, ainsi qu’un Frizzant blanc ou rosé.

2- Brandade de morue

Plat originaire de Nîmes, la brandade de morue hérite son nom de l’époque de la Route du Sel.  La préparation est une purée assez élaborée, puisqu’il faut déjà 36 à 48 heures pour dessaler la morue en changeant l’eau régulièrement. Une fois dessalé, le poisson est émietté puis mélangé avec des pommes de terre écrasées, de l’ail pilé et du persil haché. Le plat est ensuite assaisonné avec de l’huile d’olive à volonté, du sel et du poivre, puis cuit au four et sous le grill avant d’être servi.

3- Tielle à la sétoise

Comme son nom l’indique, cette spécialité est originaire de la ville de Sète. Son nom provient de son propre plat de cuisson, appelé Tiella. Il s’agit d’une tourte ronde à pâte fine   (pâte à pain) avec des bords cannelés. Elle est garnie de morceaux de poulpes ou de céphalopodes arrosés de sauce tomate épicée. On rajoute à la garniture du persil, de l’oignon, de l’ail, du thym, du laurier, des olives noires dénoyautées, du vin blanc et du spigol. Le plat doit être mou à la sortie du four.

4- Nougat de Montélimar

Cette confiserie a pour berceau le département de la Drôme, plus précisément la commune de Montélimar. Elle est composée d’amandes, de pistaches, de sucre, de miel de lavande, de vanille et de blancs d’œufs battus en neige. On peut la préparer avec de nombreux arômes, comme la vanille, les fruits confits, les agrumes, la lavande, les fraises, les myrtilles ou encore le chocolat.

5- Cannelés bordelais

Friandises concoctées par les religieuses du couvent des Annonciades, ces délices de Bordeaux étaient initialement destinés à être distribués aux pauvres ou vendus à leur profit. Petit gâteau à pâte moelleuse et à croûte caramélisée, cet emblème de la ville est aromatisé à la vanille et au rhum. Le cannelé bordelais est à base de lait, de vanille, de beurre, de sucre, d’œufs, et parfumé au rhum. Il est cuit au four pendant une heure entière dans des petits moules cannelés, d’où son nom.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire