40% des McDo en Inde fermés

Mauvaise nouvelle pour les fans des burgers McDo en Inde : l’enseigne a été contrainte de fermer 40% des établissements implantés sur le territoire. Un franchisé en est le principal concerné.

Fermeture McDo en Inde Pixabay
Fermeture McDo en Inde

Fin d’une collaboration de la chaîne avec un franchisé

Le géant américain du fast-food McDonald’s collabore avec deux franchisés en Inde. Il a été obligé de mettre fin à son partenariat avec le Connaught Plaza Restaurants Private Limited (CPRL). Cette rupture est prévisible puisque le directeur exécutif de cette firme, Vikram Bakshi, a été expulsé de son poste en 2013 par la chaîne. Ayant contesté cette décision auprès de la justice, il a eu gain de cause et a réintégré son poste.

Des problèmes sanitaires à la source

Depuis le début de l’année, des petits incidents sanitaires ont été constatés dans les établissements de CPRL. Un burger au ver, de la sauce à la mouche, ou des frites au lézard frit… Des faits dégoûtants pour les consommateurs qui mettent en évidence que l’hygiène est le dernier souci des dirigeants. Et la goutte qui fait déborder le vase ? La licence sanitaire de 43 établissements de New Delhi n’a pas été renouvelée, et cela constitue le document de base pour l’ouverture d’un restaurant.

Un partenariat définitivement rompu

Indigné par tant d’insouciance, la chaîne, par le biais du porte-parole de McDonald’s India a annoncé le 21 août dernier la décision définitive. CPRL dispose de 15 jours pour fermer la porte de tous les restaurants en franchise de la chaîne. Cela revient à dire que 169 établissements McDo, représentant les 40% des restaurants indiens du réseau, vont mettre la clé sous la porte au début du mois de septembre. Une façon pour la marque d’accorder de l’importance à la qualité de ses établissements, et c'est une bonne chose. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire