4 effets indésirables d’un régime sans gluten

Le régime sans gluten est devenu un phénomène de mode, à tort. Les personnes souffrant d’intolérance à cette molécule ont une raison médicale de l’exclure de leur alimentation. Quant à celles qui ne présentent aucun symptôme, les effets d’une alimentation sans gluten peuvent être plus néfastes qu’on le pense.

Régime avec ou sans gluten Pixabay
Régime avec ou sans gluten

Le régime sans gluten, c’est quoi exactement ?

Le régime sans gluten est une alimentation excluant la plupart des céréales. Le gluten est une protéine qui existe dans le blé, le seigle et l’orge. Il s’agit d’une molécule qui permet aux préparations d’avoir une texture moelleuse et une qualité élastique, très utile pour les produits boulangers. Du point de vue médical, le gluten est à supprimer de l’alimentation des personnes atteintes de la maladie cœliaque ou qui présentent une intolérance.

Comment reconnaître l’intolérance au gluten ?

Les symptômes d’intolérance varient suivant la sensibilité de la personne. Diverses formes peuvent être constatées, pour ne citer que la constipation, la diarrhée, le ballonnement, les crampes intestinales ou encore les nausées. L’intolérance au gluten peut aussi se manifester par des douleurs au niveau de l’articulation, des rougeurs et des démangeaisons. Le test sanguin est le plus fiable pour le diagnostiquer, et seul le médecin peut prescrire le régime approprié selon le niveau de la gravité de l’intolérance.

En aucun cas, ce régime n’est pas recommandé, notamment si aucun symptôme d’intolérance ou de maladie n’a été constaté.

4 conséquences d’un régime sans gluten

On ne devrait pas adopter le régime sans gluten pour suivre une quelconque tendance. Si vous n’êtes ni malade ni intolérant, les risques sur la santé existent bel et bien. En voici 4 qui ont été constatés.

- Une carence en protéine


Les céréales contenant du gluten sont des sources de protéines. Ainsi, l’absence de gluten dans l’alimentation peut avoir pour conséquence une carence en protéine.

- Un déséquilibre alimentaire
Les aliments sans gluten contiennent pratiquement le double de matières grasses et de sucre que l’on retrouve dans les produits qui n’excluent pas cette protéine. D’où une surconsommation de graisse et de sucre. Un déséquilibre alimentaire peut résulter de la suppression du gluten, ce qui expose au diabète de type 2 et à l’obésité.

- Une diminution des bonnes bactéries


Le manque de gluten favorise l’augmentation des mauvaises bactéries intestinales, tout en réduisant les bactéries saines. Cela peut altérer la flore intestinale, et par la même occasion le système immunitaire.

- Un risque de maladie cardiovasculaire

La Nurses’ Health Study, sous la direction du Dr Andrew Chan, d’une équipe de la Harvard Medical School de Boston, et avec la collaboration de la Health Professionals Study, a effectué des études aux USA depuis 1976 concernant les conséquences du régime sans gluten. Sur les 110 000 individus suivis sur une période de 26 ans, dont 65 000 femmes, il s’est avéré que 6 600 cas de maladies cardiovasculaires ont été enregistrés. Les consommateurs de gluten ont une résistance de 13 % plus élevée que ceux qui n’en consomment pas. Peut-être une bonne raison de revenir à une alimentation saine et complète si on n’est pas du tout malade ni intolérant ?
     
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire