4 choses à savoir sur le hot-dog, le vrai

Le hot-dog, le vrai, est le sandwich de pain brioché garni d’une bonne saucisse. Il s’accompagne d’oignons, de relish, de mayonnaise, de ketchup ou de moutarde. Découvrez les secrets de cet encas d’origine américaine, le vrai hot dog que l’on retrouve dans les rues de New York.

Hot-dog américain Pixabay
Hot-dog américain

1. Le nom hot-dog  

Le hot-dog fut créé au XIXe siècle par les Allemands immigrés aux États-Unis. L’appellation fait référence au teckel ou le chien saucisse. La caricature de l’aliment ressemble à cette espèce canine originaire d’Allemagne. C’est ainsi que ce type de sandwich porta le nom de chien chaud ou hot-dog.  

2. Une saucisse à base de trois viandes  

Un vrai hot-dog est fourré d’une saucisse à base de 3 viandes. Le mélange harmonieux est composé de viande de porc, de poulet et de bœuf. Après le mixage, les viandes du hot-dog sont assaisonnées d’épices, de sel et d’amidon. Du sirop de maïs et de l’eau sont ensuite ajoutés à cette mixture.  

3. Les petits pains du hot-dog  

Les petits pains du hot-dog sont légers et faciles à digérer. Les pains traditionnels sont à base de farine de blé et parsemés de graines de sésame. Depuis la fin du XIX siècle, certains producteurs new-yorkais et canadiens l’ont décliné à base de farine de soja. Dans tous les cas, les petits pains du hot-dog sont vendus chaud.  

4. Le kiosque à hot-dog  

Les petits kiosques à hot-dog peuplent depuis deux siècles les rues des grandes villes des États-Unis.
Ce stand mobile est composé de plusieurs compartiments :
- une table pour préparer vite fait les commandes ;
- une table pour servir les sauces : moutarde, mayonnaise, ketchup, etc. ;
- une vitrine pour exposer les marchandises ;
- une partie chauffante pour maintenir les aliments bien au chaud ;
- une ombrelle pour se protéger du soleil ;
- des pneus pour parcourir les rues en toute simplicité.        
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire