3 adresses où déguster des moules-frites à Paris cet été

Les moules frites… un vrai bonheur dans l’assiette ! Pas besoin de faire le chemin jusqu’en Belgique pour se régaler avec cette spécialité typiquement belge. A Paris, quelques brasseries et restaurants en proposent également à la carte. Voici 3 adresses parisiennes où vous attabler pour déguster des moules-frites.

Moules frites Pixabay
Moules frites

Léon de Bruxelles, le top à Paris  

La chaîne possède plusieurs adresses à Paris : sur les Champs-Elysées, Place de la République, Place de Clichy, etc. Une dizaine de restaurants proposent des moules fraîches pratiquement toute l’année. Les moules sont joliment mises en scène avec des ingrédients colorés. De plus, elles sont cuisinées de mille et une façons : en cocotte, en papillote, à la plancha ou gratinées. De nombreux touristes et visiteurs de passage à Paris considèrent d’ailleurs que Léon de Bruxelles fait partie des meilleures adresses pour ce plat belge.  

La Taverne à Moules, petit détour en périphérie  

A quelques kilomètres de la capitale, à Conflans-Sainte-Honorine, une commune des Yvelines, cet établissement s’est forgé une solide réputation en matière de moules frites. Des frites bien dorées accompagnent les 14 recettes de moules proposées à la carte. Ici, les moules sont cuisinées à toutes les sauces, s’inspirant parfois des saveurs d’ailleurs, telles les moules mexicaines ou encore les moules à l’espagnole.  

L’Académie de la Bière à Paris 5  

Pour beaucoup, c’est une véritable institution, l’adresse incontournable où déguster de délicieuses moules frites dans la capitale. Au 88B, boulevard de Port Royal, dans le 5e, l’établissement est tout d’abord le repaire des amateurs de bière belge artisanale. A la carte, des spécialités maison, avec des frites cuisinées sur place et près d’une dizaine de plats de moules aux sauces variées, allant des saveurs indiennes aux recettes au fromage.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire