Un restaurant qui fait payer en nature

Cet établissement, baptisé Healthy World Café, ouvrira à York (centre-sud de la Pennsylvanie aux USA) ce 06 avril. La clientèle paiera leur addition d’une manière un peu spéciale, selon le principe du « paye comme il te convient » (pay-what-you-can).

Healthy World Café Healthy World Café
Healthy World Café

La vaisselle en échange d’un repas

Le fonctionnement du Healthy World Café est noble, plein d’engagements et place la générosité et le partage au cœur de toutes les préoccupations. Il s’agit ici de s’acquitter de son addition en faisant la vaisselle ou en lavant le carrelage par exemple. Concrètement, les clients viennent y déguster un repas gratuit et en échange, ils mettent à la disposition de l’équipe un peu de leur temps libre pour l’aider à tenir le restaurant propre et fonctionnel. Certains peuvent aussi assurer le service en salle ou donner un coup de main pour les préparations en cuisine. Ceci étant, des tarifs sont affichés sur la carte et la clientèle est libre de choisir entre payer ce prix ou se lancer dans de petites corvées ménagères. Très important, le menu est équilibré et il est composé de plats sains. Les recettes de viande sont minoritaires, à l’inverse des recettes végétariennes et végétaliennes qui constituent le gros de la carte. Les ingrédients sont achetés auprès des fermes implantées dans les environs de la ville. En tout, l’établissement peut accueillir jusqu’à  50 personnes assises. Son financement est principalement assuré par les dons et le volontariat.

D’un établissement mensuel à un restaurant permanent

Healthy World Café est une association qui existe depuis maintenant 5 ans. Elle a été fondée par des habitants de la ville. Durant 5 ans, l’association organisait un déjeuner par mois à l’église First Moravian de York. Sur l’ensemble des personnes qui assistent à ce repas, 80 % décident de payer tandis que les 20 % préfèrent payer en nature. Il s’agit généralement de personnes âgées ou au contraire d’étudiants. En raison du succès croissant rencontré, l’association a donc décidé d’ouvrir carrément un restaurant.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire