The Moose, une cuisine 100% canadienne à Paris

En quête d'une nouvelle expérience culinaire dans la capitale ? Direction le restaurant-bar canadien The Moose, au cœur de Paris, dans le 6e au 16, rue des Quatre Vents, tous les jours de 11 heures à 2 heures, et pour un brunch tous les dimanches. La particularité des lieux ? Une cuisine 100% canadienne.

Restaurant-bar The Moose The Moose
Restaurant-bar The Moose

Ambiance nord-américaine au rendez-vous

L’existence bistrot The Moose remonte à 1999. Depuis ce temps, cet endroit est devenu le lieu de rendez-vous des fans de sports américains et canadiens (basket, soccer, base-ball ou hockey).  Dans ce restaurant, les consommateurs peuvent regarder la retransmission des  matchs les plus spectaculaires grâce aux 12 écrans qui y sont répartis, ainsi qu’au projecteur 3D nouvellement installé. Par la même occasion, ils peuvent apprécier les plats et boissons venus du Canada.

Les spécialités de la maison

The Moose se distingue par sa cuisine canadienne, avec des spécialités à découvrir absolument, comme la poutine traditionnelle à 9€. Elle est composée de couches alternées de frites, de fromage et de sauce brune. Elle est proposée en d’autres variantes avec quelques euros en plus. Sinon, les végétariens peuvent opter pour la Green Poutine, incluant des épinards frais, de la sauce pesto, des herbes fraîches et du fromage.

Outre les plats typiques, The Moose sert également des hamburgers accompagnés de frites maison, des salades et des bagels. En guise de dessert, les gourmets ont le choix entre le cheese-cake, la Pecan Pie accompagnée d'une boule de glace à la vanille, le carrot cake ou un brownie fondant.

Côté boisson, la bière, canadienne ou pas, y coule à flot. Des cocktails, des boissons hygiéniques ainsi qu’une large gamme de vins sont proposés sur place.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire