Que faire avec un pass pour des pâtes à volonté ?

C’est l’histoire de Matt Trib qui avait fait l’acquisition en octobre d’un bon d’achat un peu spécial pour 100 euros : durant 7 semaines, il pouvait commander autant de plats de pâte qu’il souhaitait auprès de la chaîne de restaurants italiens Olive Garden aux USA. Ce qu’il va faire de ce « privilège » mérite qu’on lui accorde toute notre estime et notre respect, car pour faire preuve d’autant de générosité, il faut une bonne dose d’humanisme et d’humilité au cœur !

Matt Tribe Matt Tribe Random Acts of Pasta
Matt Tribe

7 semaines de pâtes gratuites et à volonté

Matt Tribe vit dans l’Utah (USA). Il fait partie des quelques-uns qui ont eu l’opportunité d’acheter la fameuse pass proposée par Olive Garden en un nombre ultra limité. Le détenteur avait le droit de commander de pâtes auprès de l’établissement, et ce, de manière illimitée et sans aucune condition. Durant 7 semaines, l’enseigne garantissait donc aux détenteurs du pass une orgie de pâte dans tous ses restaurants. Lorsqu’il a acheté ce pass, Matt Tribe se réjouissait à la perspective de se délecter à souhait de plats dont il raffole. Puis, il eu bien meilleure idée qui sera à l’origine de son site Random Acts of Pasta.

7 semaines de partage avec les personnes déshéritées

Il a décidé de donner les pâtes qu’il récupèrerait gratuitement dans les restaurants Olive Garden. Les distribuer à qui ? À ses proches bien sûr, mais également à des personnes dans le besoin, qui ont du mal à s’offrir un repas et surtout, aux SDF. Il se fixe alors un objectif de 100 assiettes de pâtes à répartir sur les 49 jours de validité de son pass. Au final, ce sont 125 personnes qui bénéficieront de son œuvre de charité. La liste de ces bénéficiaires et la date à laquelle ils ont reçu leur plat de pâtes figurent sur le site Random Acts of Pasta de Matt Tribe.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire