Novak Djokovic ouvre un restaurant pour les défavorisés

Le tennisman serbe Novak Djokovic continue sur sa lancée dans le secteur de la gastronomie. Après Belgrade et Monaco, il projette de rejoindre sa terre natale avec une bonne nouvelle pour les nécessiteux serbes. Un troisième restaurant ouvrira pour les personnes défavorisées. Un acte citoyen qu’on ne peut que saluer.

Restaurant pour les défavorisés Pixabay
Restaurant pour les défavorisés

Des repas gratuits pour les démunis

L’ex-numéro 1 mondial du tennis a arrêté sa saison 2017 en juillet dernier après une blessure au coude. Ça lui donne apparemment l’occasion de se consacrer à sa seconde passion : la gastronomie. Au cœur de son nouveau projet, la charité ! Estimant qu’à son âge, il a gagné assez d’argent avec 109 millions d’euros, il va investir cette fois dans un nouveau projet totalement différent. Si ses 2 premiers restaurants sont purement commerciaux, l’établissement qu’il va fonder dans son pays est destiné à soutenir les couches les plus vulnérables de ses concitoyens. Les repas qui y seront servis seront gratuits pour les plus démunis. Avec cette initiative, il affirme vouloir redonner à son pays ce que ce dernier lui a offert.

Quand Novak veut rendre l’alimentation saine plus accessible

Ce grand joueur de tennis soutient que l’alimentation est un des facteurs qui l’a aidé à réussir en tant que sportif. Il s’agit surtout de l’alimentation saine, basée sur des ingrédients végétaux, et autant que possible sans gluten. Néanmoins, jusqu’à présent, il n’a pas encore annoncé si ce restaurant destiné aux sans-abris serbes sera végétarien ou pas. Ce qui est certain, c’est que les nécessiteux n’auront pas à débourser un sou pour pouvoir manger décemment. 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire