Les SDF bienvenus dans certains restaurants strasbourgeois

À Strasbourg, des restaurateurs ouvrent la porte de leurs établissements aux SDF pour un petit café, du WiFi, etc. Ce sens du partage a été initié pour montrer que l’entraide peut sauver des vies.

Zéro SDF Zéro SDF/ Officiel
Zéro SDF

Les réseaux sociaux au service de la solidarité

Dans un élan de solidarité, le jeune restaurateur strasbourgeois Muammer Yilmaz a eu la brillante idée de créer une page Facebook afin d’apporter son soutien aux sans-abri, l’objectif global étant de les sortir de la rue. Au début, il a imaginé un système simple, en optant pour l’affichage d’une pancarte portant le logo « Zéro SDF » sur la vitrine des restaurants participants. Tous les établissements de la ville qui souhaitent participer à l’opération sont les bienvenus. L’affiche comporte des pictogrammes déterminant les services offerts par chaque établissement. Cela peut être un café, un plat, une pâtisserie, un accès aux toilettes, un verre d’eau, une prise électrique, du WiFi ou juste une discussion. À l’heure actuelle, une dizaine de restaurants, bars et bistrots ont adopté le concept. Les jours et les horaires auxquels ces services sont disponibles pour les SDF y sont également mentionnés.

Un mouvement similaire, dénommé « Carillon », a émergé dans le 11e arrondissement de la capitale en 2015. Ce genre de projet tend à se multiplier dans l’Hexagone, pour le bonheur des sans-abris.

Partager un peu de chaleur pendant l’hiver

Cette action solidaire est une initiative citoyenne pour adoucir le froid de l’hiver. Muammer Yilmaz veut encourager le développement de ce système dans le domaine commercial, et pourquoi pas chez les particuliers, pour donner un peu d’espoir à ces démunis. Oui, puisque le bonheur est la seule chose qui ne diminue pas quand on le partage !  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire