Le meilleur chef du monde cuisine aux JO

Pas de gaspillage, c'est le défi que l’association du chef Massimo Bottura et ses partenaires se sont lancé pendant ces Jeux Olympiques de Rio.

Cuisine aux JO Pixabay
Cuisine aux JO

Halte au gaspillage !

Avec 10 500 athlètes à nourrir ainsi que leurs accompagnateurs, les restes de nourriture et d’invendus qui finiront à la poubelle seront abondants du côté du village olympique. Pour éviter cela, Massimo Bottura,  l’homme sacré meilleur chef au monde en 2016, a lancé le Refettorio Gastromotiva.

Ce restaurant éphémère ouvert le 9 août dernier à Lapa, au Brésil, récupère les produits non consommés dans le village olympique. Il en fait ensuite des repas que l'on sert gratuitement aux plus démunis. Jusqu’à la fin des JO, 5000 couverts sont prévus. C'est une action qui vise trois objectifs : fournir une nourriture saine, éviter de gaspiller et lutter contre l’exclusion sociale.

Un projet associatif

L’engagement social de Massimo Bottura est connu depuis longtemps. L’année dernière, il a même fondé l’association Food for Soul à travers laquelle il agit à Rio en ce moment. Pour le Refettorio Gastromotiva en particulier, il s’est associé au chef brésilien David Hertz, fondateur de l'ONG Gastromotiva, et à la journaliste Alexandra Forbes.

D’autres personnes leur prêtent main-forte. En cuisine, une dizaine de chefs vont se relayer. Des artistes et des mécènes se joindront également à eux. Pour le réfectoire, la ville a gracieusement prêté le terrain pour 10 ans. Après les JO, il sera transformé en école de cuisine.
 
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire