Le hamdog, un mix entre le hamburger et le hot-dog

Il vous est peut-être déjà arrivé d’avoir envie de manger en même temps un hamburger et un hot-dog, et vous aviez eu du mal à choisir. Avec le hamdog, vous ne serez plus obligé de faire face à un tel dilemme.

Hamdog Pixabay
Hamdog

Un plat hybride d'origine australienne

Le hamdog a récemment fait parler de lui dans le monde de la restauration rapide. C'est une petite merveille culinaire dont les honneurs reviennent à un certain Mark Murray, un habitant de la ville de Perth, en Australie.

Créé en 2004, il s’agit tout simplement d’un sandwich jugé révolutionnaire qui se trouve à mi-chemin entre le hamburger classique et le hot-dog. Mark Murray a présenté sa création dans l'émission australienne Shark Tank pour obtenir le soutien et le financement des investisseurs. Pourtant, la situation ne s’est pas déroulée comme il l’espérait, car ces derniers n’ont accordé aucun soutien à son projet. Il décide alors de breveter son invention en 2009, et c’est à ce moment-là que le hamdog commence à se forger une réputation dans le monde de la restauration. Mark Murray décide de le vendre dans tous les festivals et les marchés de son pays, et le succès ne s’est pas fait attendre.  

La composition du hamdog

Comme mentionné plus haut, le hamdog est une création culinaire brevetée. La recette est très simple. Il est confectionné avec du pain artisanal fait dans une boulangerie de Perth et à la forme assez particulière qui combine celui du hamburger et du hot-dog. Celui-ci est ensuite garni d’un steak haché coupé en deux, avec une saucisse Hunsa au milieu, une feuille de laitue, quelques tranches de tomate, du fromage, des pickles et un assortiment de trois sauces. Tous les produits utilisés dans sa conception sont locaux, sauf les pickles qui proviennent d’Italie.    
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire