La cuisine asiatique en 5 destinations exotiques

Continent où la cuisine est synonyme de diversité, de couleurs et de partage, l’Asie possède une gastronomie incroyablement riche. À chaque pays des saveurs bien particulières. Voici un aperçu de la cuisine asiatique en 5 destinations exotiques.

Cuisine asiatique Pixabay
Cuisine asiatique

La cuisine philippine

La gastronomie philippine est un héritage issu des cuisines malaisienne, chinoise, américaine, indonésienne et espagnole. Aux Philippines, le riz tient pratiquement la première place dans les ingrédients culinaires.

De nombreux plats démarquent ce pays asiatique, pour ne citer que le Lechon, du cochon de lait mariné aux épices, grillé à la broche, tendre et délicatement parfumé à l’intérieure, et très croustillante à l’extérieur. L’Adobo est un mélange de viande (porc, poulet ou poisson) marinée dans des épices, et cuite dans une marinade philippine (vinaigre, ail, graisse et sauce soja). Sinon, on peut y retrouver le halo-halo, un dessert frais typique à base de fruit, de lait et de glace pilée, accompagné de tapioca ou de patates douces. Comme boisson, le buko est un jus de jeune noix de coco, bu à même l’écorce, désaltérant et nourrissant.

La cuisine thaïlandaise

La cuisine thaïlandaise est connue pour sa saveur épicée. Tous les plats mettent à l’honneur l’exotisme du pays grâce aux ingrédients typiques, dont le basilic thaï, la citronnelle et le lait de coco.

En Thaïlande, on peut déguster au petit déjeuner le patongo, un beignet en forme de X, à base de farine de riz, accompagné de lait de soja. Les adeptes des plats salés opteront pour le Moo Ping, une brochette de porc mariné au lait de coco, cuite au barbecue, et accompagnée de riz gluant. Le Kai Pad Met Mamouang est un plat typique à base de poulet frit et de noix de cajou. Sinon, le Phad Priaw Waan Kai (poulet frit à l’ananas) convient aux adeptes du sucré-salé. Au dessert, optez pour le Khanom Tuay, un flan à la noix de coco savoureux. Pour accompagner le tout, le Naam Gek Huay est un jus aux fleurs de chrysanthème, typique du pays.

La cuisine coréenne

La cuisine coréenne propose des plats très variés. Elle est très riche, avec des modes de préparation tout aussi diversifiés. Elle a la réputation d’être très équilibrée, et peu grasse.

Le Bibimbap figure parmi les plats les plus appréciés. Il s’agit d’une préparation à base de riz, de légumes et de viande marinée. Le Bulgogi est un autre plat sain composé de tranches de bœuf marinées dans des épices, et grillées au feu de charbon, servies avec du riz nature. Sinon, le Haemul Tang est une soupe aux fruits de mer, assaisonnée avec de la pâte et de la poudre de piment.

La cuisine japonaise

Le pays du Soleil Levant est réputé pour ses plats diététiques et équilibrés. L’alimentation nippone est à base de riz, mais chaque région a ses propres spécialités.

Le menu japonais est composé de soupe, de riz accompagné de légumes, de poissons et de viandes pour les fêtes. Le repas de midi est un plat unique. On peut choisir entre les ramen (soupe de nouilles garnie de viande ou de fruits de mer), le donburi (bol de riz avec viande ou poisson ou légumes) et les okonomiyaki (crêpes fourrées). Les desserts japonais sont à base de riz, de thé, et de haricots rouges (azukis).

La cuisine indienne

La gastronomie indienne est réputée pour son goût très épicé. Elle utilise quasiment tous les ingrédients classiques, mais ce sont les épices qui rendent les plats si délicieux.

Le poulet tandoori, à base de filet de poulet, d’épices tandoori, de citron vert et de sel est un des incontournables de la cuisine indienne. Sinon, les samoussas, très connus à l’échelle mondiale est un amuse-bouche préparé avec des oignons, du steak haché, de la macédoine, du jaune d’œuf et des épices, emballé dans une feuille de brick puis frit. Les végétariens apprécieront le curry de lentilles corail, en accompagnement du riz.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire