Bouillon 47 : cuisine contemporaine et ambiance conviviale

Le bouillon à Paris est une véritable institution. Pour les amateurs de ce concept historique, l’expérience d’un repas dans une ambiance chaleureuse se vit également au Bouillon 47, anciennement dénommé Bouillon, dans le 9e arrondissement.

La salle du Bouillon 47 Bouillon 47 / Facebook officiel
La salle du Bouillon 47

Immersion dans l’univers d’un bouillon parisien contemporain

L’histoire de ces repaires culinaires remonte à 1860 avec l’initiative de la famille Duval qui a réussi à créer une chaîne de bouillons restaurants. Au fil des ans, le concept s’est détaché de ses codes d’origine, troquant le restaurant populaire contre un lieu décoré dans le style Art nouveau. Aujourd’hui, si d’anciens bouillons se sont reconvertis en brasserie haut de gamme, d’autres conservent l’esprit de ces établissements accueillants tout en y insufflant une bonne dose de modernité. C’est le cas du Bouillon 47, au 47 rue de Rochechouart à Paris 9. On y est accueilli dans une atmosphère qui met immédiatement à l’aise, dans un style Art Déco avec une grande table idéale pour manger entre amis ou en famille. On est ensuite agréablement surpris par la carte conçue par le chef Rémi Lazurowicz qui propose une cuisine à la fois simple et gourmande.

Une carte saisonnière à découvrir dans un esprit de partage  

Rémi Lazurowicz cultive l’amour du partage autour d’une bonne cuisine qui fait la part belle aux produits de saison. Au menu, on retrouve des spécialités des bouillons parisiens revisitées à la façon du chef, à l’exemple du consommé de bœuf au raifort, légumes pot-au-feu en entrée. Les plats misent aussi sur la variété, travaillant aussi bien la joue de bœuf que le cabillaud. Au dessert, on se laisse volontiers tenter par des choux chocolat et pralin. D’autres suggestions sont au rendez-vous, pour ne citer que le foie gras maison et la côte de veau rôtie.
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire