Un burger âgé de 14 ans

Actualité de Mc Donald's

Depuis hier, nous avons laissé de côté les actualités des chaînes de restauration rapide histoire de voir un peu ce qui se passe dans l’univers de la restauration tout court.

Un hamburger chez McDo datant de 1999 tempsreel.nouvelobs
Un hamburger chez McDo datant de 1999
L’objectif n’est pas d’aller mettre le nez du côté des cuisines des restaurants gastronomiques ou de vous parler de la dernière recette d’un chef étoilé. Nous, nous avons souhaité vous parler d’insolites, de vous apporter des sujets qui vous surprendront, voir même qui vous feront sourire.

En fouinant sur le web

Nous sommes tombés sur plusieurs articles intéressants portant sur le même topic : un hamburger de 14 ans d’âge dans l’Utah (USA) ! Bien sûr, contrairement au vin ou au whisky, nous ne conseillerons pas la consommation de ce burger. Et ce, même si ses principaux composants – le pain et la viande - sont restés visuellement intacts et ne dégagent aucune odeur. Sans compter qu’ils ne présentent aucune trace de moisissures ! Trop fort !

L'origine de cette aventure

Le burger a été acheté chez McDo par David Whipple en 1999. Il l’a ensuite rangé dans la poche de son manteau, avec son emballage d’origine, en comptant l’en faire ressortir un mois après. Le but était purement scientifique, mais aussi pédagogique puisqu’il souhaitait expliquer à ses amis, de façon concrète, le fonctionnement des enzymes. Mais finalement, après un mois, il a complètement oublié l’existence du hamburger, bien rangé dans la poche du manteau. Pire, celui-ci est resté tout ce temps dans le coffre de sa voiture !

La question qui se pose

Elle porte sur les additifs, notamment les conservateurs, utilisés par les chaînes de restauration rapide pour qu’un sandwich, denrée périssable par excellence, résiste aussi longtemps au temps. Dans quelle mesure ces additifs pourraient-ils devenir néfastes pour la santé ? Nous vous laissons creuser la question.  
Tomas
Par

Après une Licence professionnelle en Rédacteur Web, Thomas atterrit chez ou-dejeuner où il confrontera ses acquis théoriques avec les réalités du métier. Aujourd’hui, Thomas vole de ses propres ailes mais il continue de prêter sa plume au site.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Laisser un commentaire